Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Derrière les cambriolages en série, du cannabis et des armes à feu

1 25.11.2016 19:14
Des armes ont été saisies dans un appartement situé près de Beaulieu.

Des armes ont été saisies dans un appartement situé près de Beaulieu.

Photos DR

Ils auraient cambriolé dix pavillons, en l’espace de deux mois. Du cannabis et des armes ont été saisis.

Le premier forçait les portes. 
Juste après, ses deux ou trois complices entraient. À l’intérieur, ils prenaient le temps qu’il fallait pour trouver les clefs de la voiture. C’étaient toujours de belles cylindrées, sans doute repérées.

Chemin faisant, s’ils trouvaient des bijoux ou de l’argent, ils ramassaient, évidemment. Une fois au moins, le propriétaire est tombé nez à nez avec ces visiteurs nocturnes, gantés, cagoulés… et armés. En voulant s’opposer à eux, il a essuyé un violent coup de crosse.

Entre le 14 septembre et le 6 novembre, les gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Nantes et l’antenne locale de la section de recherches ont recensé dix home jacking  de ce genre, au total (Entendez- cambriolages en présence des occupants, ndlr).

« Un gros travail d’investigation a permis d’identifier quatre suspects », indique ce vendredi soir hier le bureau de suivi des enquêtes du parquet de Nantes, qui a suivi le dossier de près.


Ils ont été interpellés mardi, à Nantes. Chez d’eux d’entre eux, qui cohabitaient dans un logement situé près de Beaulieu, à Nantes, 30 kg de cannabis ont été saisis, incidemment. Quatre armes à feu ont également été découvertes : deux armes de poing et deux fusils mitrailleurs.

À l’issue de leurs gardes à vue, ce soir, les quatre suspects, des Nantais âgés de 19 à 30 ans, ont été mis en examen pour « vol en bande organisée avec arme ». Des faits de nature criminelle passibles de 30 ans de réclusion.
Tous ont été placés en détention provisoire. 

Plus d'informations dans Presse Océan samedi 26 novembre 2016

Commentaires (1)

cannabis et lois
jpbtrind sam, 26/11/2016 - 23:48

Comme une loi existe, il faut l'appliquer.
Cependant on peut modifier toute loi, et dans ce cas le cannabis ne serait plus interdit.
On est et on sera toujours dans une situation peu optimale qui concerne les effets de certaines substances, comme ce cannabis qui modifierait la programmation naturelle de l'ADN, ou des psychotropes ou des graisses ou de l'alcool et le tabac, le sucre raffiné, etc. : les rentrées d'argent que ces produits génèrent sont loin de payer les maux qu'ils provoquent sur les organismes.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.