Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Les pro-aéroport ravis que cet accord n’engage pas de futurs recours

5 25.03.2014 17:10
Pour l'association : "les Nantais ont clairement affirmé leur soutien au projet"

Pour l'association : "les Nantais ont clairement affirmé leur soutien au projet"

Archives PO/XB

Rien de nouveau pour l'association pro-aéroport Des Ailes pour l’Ouest, même à l'issue de la fraîche alliance ratifiée entre Verts et socialistes en vue du 2e tour. « C’est clairement un soutien au transfert qui se confirme, porté par des élus qui ont la légitimité démocratique comme l’ont eu depuis 30 ans l’ensemble des porteurs de ce projet, toutes sensibilités confondues», souligne Alain Mustière, président de l'association.

"Avec plus de 65% des suffrages exprimés pour les candidats ayant exprimé sans ambiguité leur soutien au transfert de l’aéroport de Nantes à Notre Dame des Landes, les Nantais ont clairement affirmé leur soutien au projet, que l’accord d’aujourd’hui entre le PS et EELV ne remet nullement en cause, indique l'association par l'intermédiaire d'un communiqué.  L’association qui regroupe 4000 adhérents favorables au transfert prend aujourd’hui acte de l’accord entre les listes PS et EELV réaffirmant « l’orientation du gouvernement de ne pas débuter les travaux avant l’épuisement de tous les recours juridiques actuellement déposés ».

« C’est la continuité de la position du gouvernement exprimée par le 1er Ministre. Je considère qu’il n y a rien de nouveau dans cet accord et surtout je me réjouis qu’il n’engage pas de futurs recours éventuels », ajoute Alain Mustière. "L’association rappelle en outre que plus de 50 recours des opposants ont déjà été déboutés par les différentes juridictions françaises et que ce transfert a été jugé conforme avec la règlementation européenne par Bruxelles, tant pour la loi sur l’eau que pour le transfert des espèces protégés".

« Surtout je constate que cet accord ne remet pas en cause l’évacuation de la ZAD devenue une zone de non droit, composée de squatteurs ayant participé aux exactions lamentables du 22 février dernier à Nantes, cautionnées par ceux qui aujourd’hui s’indignent de l’abstention ou de la montée des extrêmes » conclue Alain Mustière.

 

Commentaires (5)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.