Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Des Bonnets Rouges interpellés avant la manifestation nantaise

0 18.04.2014 20:29
Les interpellations sont en relation avec des destructions ou tentatives de destruction de portiques écotaxe.

Les interpellations sont en relation avec des destructions ou tentatives de destruction de portiques écotaxe.

Photo PO

Dix militants bretons ont été interpellés dans le cadre d'une enquête pour "association de malfaiteurs" en relation notamment avec des destructions ou tentatives de destruction de portiques écotaxe ou d'autres biens publics dont des radars de vitesse.
Les interpellations ont eu lieu ce vendredi matin dans les départements d'Ille-et-Vilaine, des Côtes d'Armor et du Morbihan.
Ces interpellations ont été réalisées dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs en vue de la destruction de biens par des moyens dangereux pour les personnes en bande organisée" sous la responsabilité de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes.
Dans un communiqué, le procureur de la République de Rennes, Thierry Pocquet du Haut-Jussé, a précisé que les suspects repérés par les enquêteurs "projetaient de détruire des biens publics en profitant de manifestations".
Les interpellations interviennent à la veille de la manifestation à Nantes pour réclamer la "réunification" de la Bretagne,
Les personnes interpellées seraient des militants proches du mouvement des Bonnets Rouges.

Nantes Réunification de la Bretagne : suivez en direct la manifestation

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.