Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Disparition de Céline : les aveux du mari

0 19.06.2015 21:54
  • Photo Presse Océan - RC

    Les techniciens en investigation criminelle ont passé au peigne fin le parc de la propriété familiale.

  • Photo Presse Océan - RC

    Les gendarmes ont opéré le gel des lieux.

  • Photo Presse Océan - RC

    Le château de la Chatterie est sous surveillance depuis jeudi.

  • Photo Presse Océan - RC

    Le château de la Chatterie est sous surveillance depuis jeudi.

  • Photo Presse Océan - RC

    La famille habite cette longère aménagée dans la propriété.

  • Photo Presse Océan - RC

    La propriété familiale est sous scellés.

Céline Sablé-Marchand, 40 ans, n'a plus donné signe de vie depuis des mois. Son mari a signalé sa disparition le 30 mai, indiquant aux gendarmes que son épouse avait quitté le domicile conjugal début avril. Le couple, avait-il également indiqué, était en voie de séparation.

Ce père de deux enfants de 3 et 5 ans a été placé en garde à vue jeudi matin dans les locaux de la gendarmerie de Rezé. Face aux enquêteurs de la SR d'Angers et de la BR de Rezé, il a parlé. Avouant avoir tué son épouse puis brûlé son corps.

Ce vendredi, à 20h30, les constatations réalisées par les techniciens en investigation criminelle depuis jeudi dans la propriété familiale, aux Sorinières, n'ont toujours pas pu confirmer ses dires.

Déféré ce vendredi soir

Ce vendredi soir, le mari est présenté à un juge d'instruction dans le cadre d'une ouverture d'information judiciaire.

"On ne recherche plus quelqu'un, on recherche un corps. Quel gâchis", se désole un ami de Céline.

Plus d'informations à lire samedi 20 juin 2015 dans Presse Océan ou nos éditions en ligne

Lire aussi : Nantes Disparition de Céline : le mari placé en garde à vue

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.