Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Emploi : cent postes chez iAdvize [GRAND FORMAT]

0 07.01.2016 04:00
  • NATHALIE BOURREAU

    iAdvize veut recruter 100 personnes d'ici la fin de l'année.

  • NATHALIE BOURREAU

    Le Square d'iAdvize : un vaste espace où l'on peut travailler mais aussi donner des concerts le soir.

  • NATHALIE BOURREAU

    Baby-foot, mais aussi jeux vidéos, iAdvize cultive sa différence.

  • NATHALIE BOURREAU

    140 personnes travaillent chez iAdvize à Nantes.

  • NATHALIE BOURREAU

    iAdvize a racheté la startup nantaise Bringr début 2015.

  • NATHALIE BOURREAU

    Les clients d'iAdvize : e-commerçants, Pôle Emploi, la Poste, Air France...

  • NATHALIE BOURREAU

    iAdvize compte douze nationalités.

  • NATHALIE BOURREAU

    Moyenne d'âge chez iAdvize : 30 ans.

  • NATHALIE BOURREAU

    Les espaces de coworking permettent de partager les idées, les projets.

Cent postes à pourvoir d’ici fin 2016. La startup iAdvize, lancée il y a à peine six ans, est en (très) forte croissance. 200 % en moyenne chaque année. L’autre fleuron nantais, Lengow, recrute aussi une centaine de personnes cette année. « Nous avons un vrai besoin, c’est un enjeu stratégique », martèle Maxime Baumard chez iAdvize. « Nous recherchons des développeurs informatiques, des commerciaux à l’international, etc. » iAdvize, spécialiste de la relation clients en ligne, va ouvrir des bureaux en Allemagne, au Royaume-Uni en Espagne dès ce premier trimestre 2016.

Douze nationalités

« Nous ne recherchons pas nécessairement des développeurs sortant d’école, détaille Maxime Baumard. Nantes compte environ 2 000 développeurs expérimentés dans les sociétés de service informatique (SSII). Chez iAdvize, nous proposons une approche différente, avec une forte liberté d’entreprendre, des responsabilités et de l'autonomie dans les projets ». 140 personnes travaillent aujourd’hui à Nantes. « Nous serons 200 l’an prochain ». Moyenne d’âge : 30 ans. Douze nationalités. « L’anglais est la deuxième langue officielle chez nous », sourit Maxime Baumard.
iAdvize cultive un esprit à part. Les locaux quai Mitterrand, comme les méthodes de management, cherchent à mêler travail et décontraction : espaces de coworking, mais aussi de jeux vidéos, baby-foot, des vélos en accès libre et un vaste « Square » où les collaborateurs peuvent déjeuner, donner des concerts le soir, fêter Noël…

Top 5

La startup nantaise est entrée l’an dernier dans le top 5 des entreprises françaises où il fait bon vivre, selon le Great Place To Work Institut. « Chaque salarié dispose de 150 € pour lancer un projet qui bénéficie à toute l’équipe, illustre Maxime Baumard. Certains ont ainsi proposé une semaine du bien-être, du yoga... D’autres offrent une corbeille de fruits chaque lundi. Quand on est bien dans son job, on est plus performant. Nous cherchons la complémentarité entre plaisir et excellence, un haut niveau de performance pour aller chercher de la croissance ».

EV

Les dates et chiffres clés d’iAdvize
2010 : création de la startup par Julien Hervouët et Jonathan Gueron.
2012 : levée de fonds d’un million d’euros auprès d’Alven Capital.
2014 : 4,2 millions d’euros de chiffre d’affaires.
2015 : iAdvize acquiert la startup nantaise Bringr et lève 14 millions d’euros auprès d’Alven, Iris Capital et BPI France.
2016 : 100 postes à pourvoir à Nantes et à l’international.

Les projets 2016 des startups nantaises : dossier dans Presse Océan ce jeudi 7 janvier.

Téléchargez la version numérique de Presse Océan.

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.