Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes En Avignon, la région des Pays de la Loire joue « off »

0 10.07.2016 16:35
Afra Waldhor et Bertrand Ducher du Théâtre du Loup (Nantes) joueront un texte de Raymond Carver

Afra Waldhor et Bertrand Ducher du Théâtre du Loup (Nantes) joueront un texte de Raymond Carver

La Loire-Atlantique sera représentée par le Théâtre pour 2 mains et le Théâtre du Loup. Coup de projecteur. Tous les soirs (sauf le lundi) et jusqu’au 27 juillet, le Grenier à Sel, un des multiples lieux off du festival d’Avignon tourne à plein régime grâce à la Région des Pays de la Loire qui y consacre un budget de 340 000 €. Six troupes locales (1) y sont invitées. Les compagnies « sont les ambassadeurs des Pays de la Loire », indique Laurence Garnier, présidente de la Commission culture à la Région. « En 2015, nous avons comptabilisé 6 940 spectateurs au Grenier à Sel et la venue de 823 structures de diffusion. Au total, 150 dates de spectacle ont été vendues après Avignon ». Autant de chiffres qui plaident « pour renouveller et poursuivre une opération de ce type. C’est aussi le temps fort du spectacle vivant pour les Pays de la Loire et une vitrine de la vitalité et de la diversité ». Hors Grenier à Sel et promus dans la plaquette de la région seront en Avignon la compagnie Amala Dianior/Kaplan d’Angers, le théâtre régional des Pays de la Loire, Les Arthurs.
REPÈRES
Jusqu’au 27 juillet. (1) Théâtre pour 2 mains, Théâtre du Loup(44), les Cies Loba et La Parenthèse (Angers), Le Théâtre L’Éphémère du Mans,le danseur David Drouard de DADR (Laval) au grenier à Sel, rue des Remparts.

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.