Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Bal des pelleteuses dans les salons Mauduit en vidéo

0 30.06.2015 15:50
Les Salons Mauduits sont situés rue Arsène Leloup

Les Salons Mauduits sont situés rue Arsène Leloup

Depuis hier, sous l'oeil des passants, pelleteuses et marteaux piqueurs s'attaquent aux bâtiments de style Art Déco des Salons Mauduit.

Sur le terrain, qui appartient désormais au promoteur Désiré Colombe, les ruines de ce célèbre lieu de réception devraient laisser place à une centaine de logements. La salle principale, sera reproduite à l'identique, mais sera à demi enterrée. Les fresques sculptées monumentales, qui contribuaient, avec le parquet et les mosaiques, à la magie du lieu, seront, elles, préservées. 

Rejet du recours

L'annonce de sa démolition, qui semblait inéluctable depuis la fermeture de l'édifice en 2002, n'a pas manqué de faire réagir les associations de défense du patrimoine. Parmi elles, Forum Nantes Patrimoine, qui a déposé en fin de semaine dernière un ultime recours en référé pur suspendre les travaux. Cette déposition n'a pas été faite à temps pour empêcher les premiers coups de pelleteuse. 

S'ils représentaient un patrimoine important, les Salons Mauduit, construits dans les années 1930, ont été au coeur de la vie sociale et festive nantaise durant plusieurs décennies. Mariages, colloques, réceptions mondaines, et même soirées techno, les souvenirs liés à cet endroit mythique ne manquent pas. Le chantier est l'occasion pour les habitants du quartier de faire un petit saut dans le passé. Nous avons recueilli leurs témoignages en vidéo :  

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.