Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Encore un camion de fret attaqué par des malfaiteurs

0 28.01.2016 14:12
Le camion a été "coincé" par les malfaiteurs, rue du Perray, à Nantes

Le camion a été "coincé" par les malfaiteurs, rue du Perray, à Nantes

Photo PO-AHD

Mercredi encore, un camion Chronospost a été ciblé par des malfaiteurs, nécessairement bien renseignés. 

 

Il a été bloqué par une voiture, qui lui a coupé la route. 

C'était mercredi, vers 10 h, rue du Perray, à deux pas de la route de Paris.

Là, dans cette longue rue qui borde notamment le Leclerc Paridis, des homms sont descendus, visages masqués. Ils n'ont exhibé aucune arme de poing, mais ils ont sorti une bombe lacrymo et bousculé la conducteur du camion. 

Les malfaiteurs ont ensuite conduit le camion un peu plus loin, pour le vider de son chargement. 

Chargement dont on ignorait ce matin encore, la valeur marchande, mais qui contenait, dit-on, des colis de toutes sortes. 

Le camion a été rerouvé un peu plus tard dans la journée, abandonné près du péripéhrique. 

La Sûreté et la police judiciaire ont été co saisies de l'enquête. 

 

Déjà des attaques similaires

 

Le 26 novembre, déjà, un camion avait été attaqué, rue des Violettes à Saint-Sébastien-sur-Loire. Le préjucide avait alors été chiffré à 80 000€. 

Ce jour-là,  trois hommes se trouvaient à bord d’une voiture, tous cagoulés. Ils avaient volontairement percuté le fourgon par l’arrière à hauteur d’un stop. Le chauffeur de la camionnette était alors sorti pour faire un état des lieux des dégâts et rédiger un constat. C’est à ce moment-là qu’un homme cagoulé avait surgi de la voiture, réclamant les clés du camion. 

Et le 5 novembre, soit trois semaines plus tôt, dans le quartier de la Beaujoire, c'est un camion de 19 tonnes qui avait été ciblé, à un feu rouge. 

Une voiture et une camionnette, sorties de nulle part, s'étaient positionnées pour coincer le conducteur. Trois hommes étaient descendus. Avec un pied-de-biche, ils avaient forcé la portière et sommé le chauffeur de se plier à leurs exigences. Des centaines de cartons de tabac avaient été volés. 

 

Lire Presse Océan vendredi 29 janvier 2015

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.