Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Festival du cinéma Espagnol : la ruée sur "Les amants passagers"

0 27.03.2013 11:35
  • DR

    Nantes. Festival du cinéma Espagnol : la ruée sur "Les amants passagers"

  • DR

    Les trois stewarts signent une chorégraphie délirante, ici en compagnie de l'actrice Lola Duenas

  • DR

    Dodo, en attendant que l'avion trouve un aéroport adéquat pour se poser.

Complet, le théâtre Graslin qui accueille à Nantes "Les Amants Passagers", dernier film de Pedro Almodovar. Les 600 places ont été prises d’assaut.


Complète la séance au Katorza à 21 h ce soir, complète la seconde à 22 h 30… Et les autres ? Oui, il reste encore des places pour la séance de jeudi 28 mars à 16 h (au Katorza) en compagnie des acteurs Blanca Suarez, Miguel Angel Silvestre et Lola Duenas. Mais pas de panique (à bord), le film est projeté tous les jours dans le cadre du festival.


Les « Amants Passagers » ? Très drôle, vitaminée et décoiffante ! Cette comédie aérienne et aéronautique se trame à huis clos dans un avion, en route pour Mexico, qui ne peut pas se poser en raison d’un train d’atterrissage bloqué. En attente de la préparation d’un aéroport spécial, il tourne en rond au-dessus de Tolède en Espagne. Une métaphore de la crise qui sévit...


Dans une interview au journal Le Monde, Pedro Almodovar confie qu’il a découvert «  l'existence de cet espace dans lequel les avions qui connaissent un problème technique tournent en rond, au-dessus de Tolède, et qu'on nomme l'hippodrome » au fil de sa documentation. « Il m'est apparu alors que cet avion qui tourne en rond, sans destination, sans fin prévisible, est comme une métaphore de la situation espagnole aujourd'hui (…) Jai dû ainsi mettre sans cesse le scénario à jour. C'était à la fois très excitant et très perturbant car, à chaque instant, je devais pouvoir modifier les points de vue. »


Tranches de vie


Tandis que  la classe économique dort après avoir ingurgité des anxiolytiques, la brochette de passagers de la classe affaire, les stewarts et les deux pilotes, vont petit à petit raconter leur vie sexuelle et finir par s’envoyer en l’air.


L’équipage, en majorité homosexuel, encadre une allumée qui désire perdre sa virginité, une maîtresse dominante et sado-maso, un tueur à gages, un don juan, un homme d’affaire véreux... L’alcool, appuyé par de la mescaline, fait déjanter tout ce joli monde au fil de dialogues salaces où il est question essentiellement de sexe, d’amour et de questions existentielles. Avec en prime, une chorégraphie culte des trois stewarts sur  « I'm so excited » des Pointer Sisters, signée Blanca Li. Des tranches de vie épicées made in Almodovar. Un régal.
S.P


Lire également notre article ce mercredi 27 mars dans Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.