Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes "Fiches psychologiques" sur les salariés : l'ex-PDG de MHS au tribunal

0 08.02.2013 12:40
Nantes. "Fiches psychologiques" sur les salariés : l'ex-PDG de MHS au tribunal

Nantes. "Fiches psychologiques" sur les salariés : l'ex-PDG de MHS au tribunal

Archives PO

Deux ans après la liquidation de l’entreprise, qui a laissé 60 salariés sur le carreau, l’ancien patron de MHS a comparu hier, devant le tribunal correctionnel de Nantes, pour abus de biens sociaux.

En 2009, à la suite d’une pétition signée par des salariés, la justice avait ouvert une enquête. De toutes les accusations portées contre Bruno Grangier, une seule a été retenue contre lui : l’« emploi fictif » d’Odile G., sa maîtresse, employée pendant deux ans comme « responsable des relations au travail et de la culture d’entreprise » pour 2 500 € net par mois.

Des fiches psychologiques rédigées sans voir les salariés

Dans les faits, son travail a surtout consisté a rédiger des « fiches psychologiques » sur les salariés de MHS Electronics. Plus d’une centaine au total, sans jamais les rencontrer. Le plus souvent, elle se contentait d’écouter leur entretien avec le PDG, qui laissait son portable allumé. Les « fiches » ainsi rédigées par cette secrétaire très particulière « tenaient plutôt de l’horoscope », a ironisé le procureur. 

Le procureur a requis 30 000 € d’amende, six mois de prison avec sursis et une interdiction de gérer une entreprise pendant 3 ans à l’encontre de l’ancien patron ; 15 000 € d’amende et 4 mois avec sursis à l’encontre de son ancienne secrétaire.

Jugement le 28 mars.

Plus d'informations à lire ce vendredi dans Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.