Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Futsal suspendu après une folle attaque à Saint-Herblain

0 28.09.2015 16:19
Le gymnase de la Sensive Saint-Herblain futsal où se sont déroulés les faits vendredi.

Le gymnase de la Sensive Saint-Herblain futsal où se sont déroulés les faits vendredi.

Les matchs de futsal ont été suspendus ce week-end dans l'agglomération nantaise après le pugilat survenu en plein match, vendredi soir, au gymnase de la Sensive, quartier Bellevue, à Saint-Herblain (notre édition d'hier).

Une réunion des instances dirigeantes est programmée en début de semaine pour évoquer la suite du championnat. L'enquête des policiers nantais s'annonce délicate. Car les témoignages sont rares et peu fournis. Certitude : vendredi, à 22 heures, plusieurs jeunes, quasiment tous mineurs, ont fait irruption alors que la 2e mi-temps entre le « Pépite futsal club » de Saint-Herblain et le club de Nantes Doulon Bottière débutait. La bande était munie de barres de fer et de crics et a pris pour cible un joueur de Doulon-Bottière. Lequel, après avoir essuyé quelques coups, heureusement « légers », a dû se cacher. Des témoins disent même avoir aperçu une arme de poing, factice ou non. L'altercation violente aurait duré près de 20 minutes, semant la panique. Les staffs des équipes et le personnel de la ville de St-Herblain se sont ingéniés à protéger au mieux joueurs et spectateurs. Au final, deux blessés légers sont à déplorer. La bande s'est volatilisée avant l'arrivée des policiers. Un arbitre s'est vu voler sa voiture et son téléphone.


Lire aussi :

 

Saint-Herblain : Barres de fer, crics, menaces et coups en plein match de futsal



Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.