Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Greenpeace dénonce l'importation de bois illégal

2 04.06.2014 10:51
Voir la vidéo

Une dizaine de militants de Greenpeace a mené une opération ce matin devant le Parc Expo de la Beaujoire, à Nantes, où se tient le Carrefour international du Bois. Une grande banderole "Entrée spéciale bois illégal" a été déployée à 9 heures sur la façade de l'entrée principale. Des tracts ont aussi été distribués aux visiteurs.

"Greenpeace dénonce l’hypocrisie de nombreux importateurs de bois présents à ce salon, explique Jérôme Frignet, chargé de campagne Forêts pour Greenpeace France. Malgré l’entrée en vigueur en mars 2013 d’une réglementation européenne sur le bois et en attendant le vote d’une loi d’application en juin, ce secteur en France reste gangréné par le bois illégal", en provenance du Congo et du Brésil, notamment.

Les organisateurs du salon, eux, se disent déçus par la manière utilisée par Greenpeace. "Vous nous auriez demandé un stand, je vous aurais accepté avec plaisir", a lancé Nicolas Visier, délégué général d'Atlanbois aux responsables de Greenpeace présents sur place. Il s'est d'ailleurs dit "d'accord sur le fond du problème" avec l'organisation de protection de l'environnement. "Nous menons une très grande campagne pour l'utilisation de bois français, poursuit Nicolas Visier. Et l'importation de bois tropical diminue chaque jour en France ! En 2007, la France importait 400 000 m3 et seulement 170 000 m3 l'an dernier".

 

 

Commentaires (2)

Déçu par les organisateurs du
Cyril mer, 04/06/2014 - 11:03

Déçu par les organisateurs du salon.
La plupart des entreprises qui se présente à un salon le font pour avoir une excellente visibilité et donc un stand positionné dans un endroit très passant du parc des expos.
Vous pensez bien qu'une association comme Greenpeace n'a pas spécialement envie non seulement de dépenser une fortune pour avoir un excellent emplacement, encore moins s'installer juste à côté d'entreprises dont elle dénonce les pratiques "illégales" : il y aurait eu des tensions avec un fort risque de troubles à l'ordre public, pas bon pour l'image d'un salon.
Je pense que l'opération avait pour but à la fois pour dénoncer les entreprises importants illégalement du bois mais aussi les organisateurs du salon de cautionner ces pratiques.
Vu le contenu de l'article, l'opération a l'air de s'être bien passé : c'est l'essentiel comme dirait l'autre.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.