Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Huit réfugiés de la rue des Stocks placés en rétention administrative

1 01.08.2014 12:39
Une opération de police a été menée ce matin

Une opération de police a été menée ce matin

Photo PO/Simon auffret

Les quarante-cinq personnes rassemblées sur la place du Port-Communeau, devant la préfecture, après avoir été expulsées d'un squat de la rue des Stocks, ont été délogées par la police, ce vendredi matin, peu avant 7 heures.

"Nous sommes intervenus sur réquisition pour occupation illégale du domaine routier et de ses dépendances", a indiqué la police ce midi.

Des contrôles d'identité ont été menés sur toutes les personnes rassemblées depuis deux jours. Au total, huit hommes (quatre Soudanais, un Tachdien et trois Erythréens) ont été placés en rétention administrative, pour "infraction présumée à la législation sur les étrangers". Leurs situations administratives sont en cours de vérifications.

Un autre homme, Congolais, se trouve également au commissariat central. Il était en situation régulière, mais il se trouvait en état d'ivresse, selon la police.

Les autres expulsés de la rue des Stocks sont toujours sans solution d'hébergement. Le parti Écologique et la ligue des droits de l'Homme avaient réagi, hier, à cette situation d'urgence.

Avant l'opération de contrôle, deux hommes - un Français et un Tunisien - avaient été placés en garde à vue, vers 5 h du matin, après des faits présumés d'outrage.

 

Plus d'informations dans l'édition de Presse Océan du samedi 2 aout.

Lire aussi :

Nantes Les élus écologistes nantais réagissent à l'expulsion

Nantes Une nuit passée devant la préfecture pour certains expulsés

Nantes Certains expulsés de la rue des Stocks ont échoué devant la préfecture

Nantes La centaine de réfugiés installée rue des Stocks expulsée

 

 

Commentaires (1)

les personnes du parti
voyageuse44 ven, 01/08/2014 - 16:13

les personnes du parti écologique et de la ligue des droits de l'homme devraient prendre ces réfugiés chez eux comme cela ces pauvres gens auraient au moins un toit et des conditions de vie descente

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.