Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Ils veulent garder le nom de l'Hermine

0 04.09.2014 06:00
Hermine or not Hermine…

Hermine or not Hermine…

DR

Sponsor maillot de l'Hermine avec le groupe Synergie, Daniel Augereau n’a pas marqué beaucoup de points en proposant de changer le nom du club.

« Vive l’Hermine »

« En tant qu’ancien Nantais et joueur de l’Hermine, je suis vraiment choqué que ce soit un sponsor qui propose de changer le nom du club. Un club comme l’Hermine, même professionnel, repose avant tout sur l’énergie et le dynamisme de ses centaines de bénévoles, licenciés, supporters. C’est à eux de décider si le club doit changer de nom ou pas ». À Châteaubriant, Jonathan Guillaume dit s’inquiéter « que disparaisse un symbole qui dans l’imaginaire collectif place Nantes en Bretagne… L’Hermine de Nantes, il y a bien « Nantes » dans le nom ! ? Et puis, l’Hermine c’est un club au nom plus que centenaire… Ça fait penser à la vieille salle Sainte-Marthe au cœur de Chantenay… »

« Quelle légitimité ? »

« De quelle légitimité ce monsieur change un nom qui a donné identité et image au basket à Nantes, se demande Frédérick. Il est actionnaire majoritaire ? Monsieur Kita aurait changé les couleurs du FCN en bleu cela aurait été inacceptable. Dans le climat actuel, cela n’est pas innocent et est en opposition inintelligente à un mouvement en marche. La meilleure réponse à la question est : Hermine ».

« NHB »

Lambert propose « NHB : Nantes Hermine Basket ! Ca sonne bien, non. Et surtout ça ne participera pas au génocide culturel anti Bretagne exercé sur la Loire-Atlantique depuis des décennies ». Cet habitant du quartier Sainte-Anne précise : « Il y avait depuis « toujours », c’est-à-dire au moins 50 ans, au-dessus du portail d’entrée de la Salle de sport l’Hermine (lieu d’origine de ce club), près de l’église Sainte-Anne, un blason de Bretagne associé au nom Hermine. Il y a quelques années, certains ont cru bon de remplacer ce blason par le pseudo-blason inventé pour les Pays de Loire… Durée de vie : quelques jours ! NHB serait un digne successeur à Hermine Basket Club. Pourtant, HBC, c’est très bien aussi ».

« NH44 »

« Nantes Hermine 44, NH44 ». Ça sonne bien, selon Thomas. « Il y a Nantes, on garde Hermine, on a le département… Ce qui donne au club de par le nom, un statut national car il représente sa ville et son département ».

"Outré"

Benoît estime lui : "On nous enleve tous nos symboles Bretons dans ce putain de departement de L-A. Mais pourquoi ? Le Basket en France c'est peanuts, et quand on a la chance d'avoir un nom poetique voila que les argentiers du business viennent tout détruire avec leur grands sabots… L'Hermine, ou l'Hermine de Nantes mais pas touche à l'Hermine. S'il veut enlever l'Hermine qu'il remplace par Bretagne. Sinon c'est tout simplement un attentat culturel. Pourquoi ne pas boucher le vieux port de marseille, ou mettre le logo Tripadvisor sur le drapeau de la Corse ? Je suis outré, profondément triste par cette remise en question de ce nom historique".

"Pour le maintien du nom"

Daniel est bref mais convaincu :  "Je suis pour le maintien du nom de mon club de basket préféré : Hermine de Nantes."

 

"Historique"

Selon Sophie Le Bot "il est important que l'hermine garde son nom qui représente la BRETAGNE historique !!! merci."

"Bonnet rouge"

Yannick LeFloch de Cholet, commente : "Moi aussi assez surpris par la demande de ce monsieur Augereau qui réussi mieux dans l'intérim que dans le basket... NHB me semble aussi pas mal. Ce que je n'avais pas anticipé c'est le lien Hermine - Bretagne que font les lecteurs; à les lire, les joueurs devront certainement jouer avec un bonnet rouge !"

"Révisionnisme"

Luc Brossier, supporter de l’Hermine de Nantes : "N’importe quoi ! L’Hermine de Nantes, c’est très bien ! C’est un club nantais historique et les anciens joueurs, dirigeants et supporters du club seraient très déçus d’un tel renoncement. N’est ce pas une remise en cause, une fois de plus, du caractère breton de ce club (et donc de Nantes) qui ennuie Augereau ? Débaptiser ce club équivaudrait à un révisionnisme indolore mais néanmoins mesquin. C’est du grand n’importe quoi". 

Envoyez vos réactions sur ce dossier à redaction.web@presse-ocean.com

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.