Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Ils volaient et cambriolaient « pour manger ou boire »

0 04.03.2016 18:59
Les deux mineurs ont été interpellés jeudi sur un vol à l'arraché.

Les deux mineurs ont été interpellés jeudi sur un vol à l'arraché.

Photo illustration Presse Océan - NB

Deux jeunes hommes de 17 ans ont été interpellés jeudi, à 23 h, place Bouffay à Nantes pour le vol d'un sac à main. Secteur Gambetta, la victime avait été ceinturée par un des voleurs tandis que le second lui arrachait son bien.

Prise en charge dans un véhicule de la brigade anticriminalité, la jeune femme a retrouvé ses agresseurs près du château des ducs de Bretagne. À la vue des policiers, ces derniers ont fui en se débarrassant de l'ordinateur portable de la victime. Son téléphone portable a également été retrouvé sur l'un d'eux. Le sac à main, quant à lui, a disparu.

En garde à vue, les mineurs ont reconnu le vol en réunion en déclarant qu'ils voulaient trouver de l'argent pour acheter à manger.

Sept cambriolages

L'un d'eux était recherché par la brigade des cambriolages. Ses empreintes et son ADN avaient été relevés dans sept pavillons cambriolés depuis avril dernier à Nantes et à Rezé. Même mode opératoire à chaque fois : volet cassé à l'arrière de la maison, vitre brisée.

Son complice sur le vol du sac était, lui, impliqué dans un vol par effraction commis à Nantes, en mai. Il avait été mis en fuite par la voisine de la propriétaire. Entendu sur ces faits, le mineur a déclaré qu'il voulait entrer dans la maison pour boire.

Les deux suspects, sans-abri, sont convoqués devant le juge des mineurs le 20 mai prochain.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.