Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes : Ingrid Betancourt appelle à parler toujours plus des otages

0 22.09.2013 10:17
Ingrid Betancourt était hier à Nantes.

Ingrid Betancourt était hier à Nantes.

Romain Boulanger

Letroisième anniversaire de l'enlèvement de quatre Français à Arlit (Niger), où ils travaillaient, a été marqué hier par l'organisation par la famille du Coufféen Pierre Legrand, d'une conférence à la cité des congrès de Nantes. Ingrid Betancourt, Franco-Colombienne restée prisonnière des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) pendant six ans et demi, était présente. Elle a appelé les Français à se mobiliser davantage. « Il faut parler pour les otages, ça nous maintient en vie !, a-t-elle expliqué. Si on n’existe plus pour les autres, on n’existe plus non plus aux yeux des preneurs d’otages ». «Je voudrais demander au Président Hollande, si c’était son fils, qu’est-ce qu’il ferait ?, a poursuivi Ingrid Betancourt. Il doit agir en père. Il y a une raison d’État qui ne doit pas passer avant la raison du cœur. Il faut qu’on aille les chercher ».

Le grand-père de Pierre Legrand, lui a jugé avec beaucoup de sévérité le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui manie « une langue de bois inadmissible » sur le sujet et a jugé "très grave" que le Président ait pu dire au Mali que la France cherchait à établir des contacts avec les preneurs d'otages : « Nous pouvions entendre ce discours au début, il y a trois ans, mais plus aujourd’hui ! ».

L'interview d'Ingrid Betancourt est à lire en intégraltité dans Presse Océan ce dimanche

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.