Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Invasion de punaises de lit : il faudra évacuer 199 appartements

4 03.10.2014 19:21
Une habitante confrontée à ce grave problème d'invasion.

Une habitante confrontée à ce grave problème d'invasion.

DR

Deux immeubles de Nantes Habitat situés dans le quartier Nantes-Nord sont confrontés à une présence importante de punaises de lits.

Un dispositif d’intervention d’ampleur inédit et expérimental à cette échelle a été décidé, en collaboration entre Nantes Habitat et la Ville de Nantes. Sa préparation est conséquente et a demandé, depuis cet été, plusieurs semaines de travail.

La question des punaises de lit est un problème auquel sont confrontées toutes les grandes villes. Deux immeubles rue de Québec sont principalement concernés par ce problème à Nantes. Cette propagation est nouvelle à cette échelle.

Deux immeubles à Nantes Nord ont fait l’objet de 67 interventions (un même logement peut faire l’objet de plusieurs interventions) depuis le début de l’année. Mais jusqu’à cet été, il s’agissait de traitements pour des cas isolés, avec une contamination probable par lien de voisinage ou familial.

Durant l’été, les équipes de l’agence Cartier de Nantes Habitat ont constaté une prolifération importante des punaises de lit dans ces deux tours. C’est un phénomène nouveau et inexpliqué, puisque les spécialistes indiquent que les punaises ne migrent pas spontanément, mais sont véhiculées par le textile. Or, il parait aujourd’hui vraisemblables que les punaises se soient répandues d’un logement à l’autre par les gaines techniques.

 

L'intervention à mener

Une intervention de désinsectisation d’ampleur doit permettre d’enrayer la situation. Nantes Habitat et la Ville de Nantes travaillent conjointement depuis plusieurs semaines sur la question. Il s’agit d’organiser un diagnostic précis de l’ensemble des logements (199 appartements), puis de traiter les immeubles par palier. Les locataires devront être relogés le temps de la journée de traitement (8h / 18h), dans le parc de Nantes Habitat et dans le même quartier.

L’ensemble des locataires va être prévenu dans les prochains jours, par courrier recommandé, des dates de passages des collaborateurs de l’office.

Si l’accès à certains logements est impossible (locataires absents durablement ou ne souhaitent pas laisser l’accès à leur logement), un second rendez-vous devra être rapidement fixé, sans quoi un recours à la force publique sera fait pour ouvrir le logement, après un arrêté municipal relatif à la santé publique. Il s’agit en effet d’agir sur un délai restreint pour ne pas perdre en efficacité et rapidité de traitement, au service de tous les locataires.

Le traitement se fera par palier, avec des procédures strictes, et les locataires devront libérer leur logement pour la journée. Ils seront logés dans des appartements de Nantes Habitat (rue de Winnipeg), bloqués pour une future rénovation, mais mis à disposition pour l’occasion.


Agrandir le plan

 

 Chaque jour, l'infomation de la Loire-Atlantique est dans Presse Océan (éditions numériques en cliquant ici) et sur presseocean.fr

 

Commentaires (4)

Mike
observateur44 sam, 04/10/2014 - 19:42

vous enlevez à Blanc81-ludo son seul plaisir; à savoir, vilipender les pouvoirs publics locaux et surtout ceux de gauche. Vous auriez aussi pu lui rappeler que ces bestioles sont actuellement la phobie des londoniens et que là-bas, même les Palaces en sont infestés.

Eh ouais, la politique désastreuse de nantes habitats
blanc81-ludo ven, 03/10/2014 - 23:35

C'est pas nouveau et ils en parlent seulement aujourd'hui..
Pas étonnant avec ces vieux logements délabrés de plus de 50 ans.
Ils le savaient déjà et qu'ont ils fait à part faire des rénovations de facades financés par la caf ? rien
Je connais plusieurs locataires à qui c'est arrivés, ont leur à dis de se débrouillés mais quand ca touche beaucoup là ca changent : encore une fois deux poids et deux mesures

Pas forcément délabrés !
Mike_ sam, 04/10/2014 - 10:16

En réponse à blanc81-ludo - Eh ouais, la politique désastreuse de nantes habitats

Même si ces logements ont plus de 50 ans, on ne peut pas forcément lier leur âge avec la présence de punaises de lit. Ca peut aussi être dû à un manque d'hygiène, à de la négligence, à une literie insuffisamment entretenue ou usagée, une garniture de matelas sale, des draps trop rarement changés, etc... Des hôtels récents et pratiquement neufs ont pu constater la présence de ces petites bêtes dans certaines chambres. Un chauffage trop poussé, un manque d'aération sont aussi d'autres causes, les punaises aimant la chaleur.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.