Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Jacques Auxiette : "Aucun drame ne peut justifier des exactions"

0 28.10.2014 14:55
Jacques Auxiette : "Aucune cause ne justifie qu'on en arrive là"

Jacques Auxiette : "Aucune cause ne justifie qu'on en arrive là"

PO-NB

Jacques Auxiette, président socialistes de la Région des Pays de la Loire, se déclare « choqué de la mort d’un jeune militant dans la nuit du 25 au 26 octobre en marge des manifestations contre la construction du barrage de Sivens, dans le Tarn. Aucune cause aujourd’hui en France ne justifie que l’on en arrive là ».

Face aux nombreuses répercussions, et notamment aux brefs mais violents incidents dans le centre-ville de Nantes, Jacques Auxiette en appelle au calme, à la mesure et à la dignité : « L’heure est à la compassion, pas aux polémiques sur des circonstances que seule la justice pourra éclairer ».


Il ajoute qu’ « aucun drame ne peut justifier des exactions et des violences à l'égard des agents ou des biens publics, comme des biens privés. Les dégradations et les débordements qui ont eu lieu à Nantes hier soir sont condamnables et n'honorent en rien la mémoire de ce jeune  homme de 21 ans. Lorsque le recueillement est de mise, la provocation ne peut être admise ».


Jacques Auxiette tient à rappeler que dans le Tarn ou en Loire-Atlantique « la France est un état de droit dans lequel chacun est libre de s’exprimer, de s’opposer légalement à des décisions et c’est la responsabilité des pouvoirs publics d’appliquer les décisions conformes à nos lois. Force est de constater que lorsque l’Etat n’assume pas pleinement son rôle, des mouvements radicaux s’affranchissent des règles de la démocratie et créent les conditions d’affrontements de plus en plus violents, qui peuvent mener à des drames ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.