Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Julie Gayet : « Je suis une fan de science-fiction »

1 01.11.2015 20:14
Week-end SF à Nantes pour Julie Gayet

Week-end SF à Nantes pour Julie Gayet

Photo Romain Boulanger

On ne l’attendait pas sur ce terrain. Julie Gayet, la comédienne et réalisatrice, indique être une vraie fan de science-fiction. Ce week-end, elle a fait partie du jury du festival des longs-métrages aux Utopiales à Nantes. Elle tient ça en partie de son père, grand collectionneur de bandes dessinées et de ses frères. « Je suis de la génération des jeux de rôles Donjons et Dragons, Casus Belli.»
« Je me suis promenée sur le grand éléphant avec mes enfants »
Dans le film « 8 fois debout » (2008) qu’elle a coproduit avec Xabi Molia et dans lequel elle joue, « il y a une scène où l’on joue aux jeux de rôles ». Cette lectrice de Starfix, un magazine de cinéma consacré notamment aux films de science-fiction apprendra aussi toutes les répliques de Star Wars « par cœur ». Sans oublier le film « Alien », le premier, qui la touchera. Rayon lecture SF, elle se sent plus proche de l’école de H. G. Wells ( « La guerre des Mondes ») que de Jules Verne. Mais le grand choc, ce sera « Métal Hurlant », du nom du mensuel de bandes dessinées, piloté par Jean-Pierre Dionnet (rédacteur en chef) qui aura aussi son pendant dans un film d’animation du même nom. « Je devais avoir dix ans à l’époque. Dionnet, c’est mon Dieu », sourit Julie Gayet. Et ça tombe bien puisque ce scénariste, historien et producteur, est en ce moment à Nantes à ses côtés dans le jury du festival. « Au départ, je devais venir juste en curieuse, en touriste », confie l’actrice. « Marina de Van, la réalisatrice est tombée malade. On m’a demandé si je pouvais la remplacer.» Ce sera donc oui. Elle avait déjà croisé et apprécié le président des Utopiales, Roland Lehoucq, au « Festival d’Astronomie de Fleurance », en août dernier, un événement « qui fait le lien entre la science et les innovations ».
Et Nantes…
Et Nantes dans tout ça ? « C’est une réussite culturelle », glisse celle que l’on retrouvera au cinéma dans « Je compte sur vous » (de Pascal Elbé) en fin d’année. Et de citer les Utopiales, la troupe nantaise Royal de Luxe ou encore ce grand éléphant mécanique de l’île. « Je suis montée dessus avec mes deux enfants, deux ados, une belle balade nantaise ». Son coup de cœur aux Utopiales ? « Baahubai : the Beggining », un film indien. C’est un grand moment ».
Stéphane Pajot
Utopiales, Cité des congrès, jusqu’à lundi 2 novembre. Dès 9 h 30. De 6 à 7, 50 €.

Commentaires (1)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.