Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes KO KO MO, la bombe rock nantaise, ce soir à Stereolux

0 03.03.2017 10:48
« Technicolor life », le premier album KO KO MO sort ce 3 mars

« Technicolor life », le premier album KO KO MO sort ce 3 mars

Photo : Jean-Marie Jagu

C’est du lourd et du made in Nantes. Les deux garçons de KO KO MO sont en route pour une carrière internationale. Il faut les voir au moins une fois sur scène pour comprendre l’énergie qu’ils dégagent et le tempo fusionnel entre ces deux-là à l’image des White Stripes, l’ancien duo rock de Jack White. Fusion et précision, maîtres mots de leurs shows ciselés que l’on retrouve dans « Technicolor Life », première galette. Hors des modes, Warren Mutton (chant et guitare) et K20, le batteur au corps peint, ont su modeler leur propre son aux sources du rock, de la pop et du blues. Un son et une voix aux forts accents des années 70 (Led Zeppelin en tête) repérable entre mille. « On a eu envie de faire notre album avec Al Groves et le courant est bien passé », sourit Warren auprès de K20 que l’on retrouve dans le bistrot Le Mo Jo, rue Joffre, où ils ont leurs habitudes. « Il est très fort dans l’instant. Il tente à fond dans l’expérimentation ».
L’ingénieur du son de monstres sacrés (tels Oasis et Artic Monkeys) a craqué sur les deux loustics. « Nous aussi, on travaille à l’instinct », complète K20. « On voulait qu’il ressorte la dualité que l’on exprime sur scène ». Ils vont alors écouter le résultat du travail d’Al Groves quelques semaines plus tard. « J’étais en train de trembler avant d’appuyer sur la touche play », se remémore Warren. « On avait les larmes aux yeux. Il avait vraiment tout pigé ».
Cherokee Gal, Ring Your Time ou Pass it on, autant de pépites qui s’inscrivent sur ce disque de très haute volée, avec une version vinyle orange, sous la pochette extra signée Marie Piriou. Nul doute qu’il ne manquera pas de faire une carrière du Mississipi à Zanzibar. Avec une jolie reprise du bluesman Skip James, l’un des maîtres à jouer de Warren Button, comme un certain Nantais, Philippe Ménard, qui « m’a ouvert les portes du blues alors que je n’avais que 12 ans. Ce fut ma première rencontre musicale. » La suite est en train de s’écrire sur disque et vendredi soir sur scène.
SP
REPÈRES
Attnetion, complet. Le 3 mars. A 20 h 30. En 1ere partie River’s Rivera. 11 €.  Stereolux, nefs de l’île de Nantes. 

 

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.