Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes L’infime festival du 4 au 6 mars à l'atelier Madeleine-Champ-de-Mars

0 04.03.2016 09:44
L'association A la criée a réalisé une carte de la Zad avec Quentin Faucompré

L'association A la criée a réalisé une carte de la Zad avec Quentin Faucompré

L’infime festival indigène de détourisme (de son nom complet) est un festival multi-arts organisé par l’association A la criée. C’est un festival sans subvention qui aura lieu dans le grand atelier Madeleine-Champ-de-Mars, à Nantes, les 4, 5 et 6 mars 2016. L’entrée est à prix libre. Vous y trouverez un bar et une librairie éphémère, et, le vendredi soir uniquement, une restauration bio à 5 € le repas. Attention, pendant les spectacles intimistes, les portes de la salle seront fermées et rouvriront ensuite. Jauge limitée.
www.alacriee.org

Demandez le programme !

Vendredi 4 mars
Ouverture du festival 19h30

20 h 30 Guide indigène de détourisme de Nantes et Saint-Nazaire 2016 | mise en voix collective
Montage d’extraits du nouveau Guide indigène édition 2016 (un best-seller non propriétaire !), une édition totalement inédite et sortie de l’imprimerie sous la lune fraîche ; lecture proposée par le Chant des pistes et le Bureau de la main d’œuvre indigène. Pour trouver le Guide indigène, c’est ici et maintenant dans la librairie éphémère (et d’autres livres, des cartes, des badges, des affiches), ou dans les bonnes librairies, les kiosques, les bons coins — www.alacriee.org

21 h 30 Repas partagé | avec l’association Courts-Circuits
Issus de l’agriculture de proximité et respectueuse de la société, les repas de l’association Courts-Circuits sont une démarche collective qui mêle l’alimentation, le plaisir de manger et de faire ensemble, à la reprise de nos souverainetés — repas bio à 5€.

22 h 30 Cartographies plurielles de la ZAD | et après l’abandon du projet ?
Depuis le début de la lutte contre le projet d’aéroport, le mouvement a produit de nombreuses cartes de la ZAD. Un groupe carto travaille depuis deux ans pour outiller « l’après » avec des cartes et début 2016, à la criée a coordonné une carte sensible, sensuelle et politique de la ZAD : alors on fait quoi quand le projet s’arrête ? On s’arrête ?

Samedi 5 mars
Ouverture du festival 19h30

20h30 Fragments #1 | écoute et lecture ; Erwan Coutant
Fragments est une cartographie mentale, une sorte de journal autobiographique écrit entre 2011 et 2015 qui alterne paragraphes en proses et aphorismes. La liberté de forme et le ton direct cherchent à restituer une vérité intérieure et la généalogie d’une névrose obsessionnelle — Erwan Coutant, artiste nantais protéiforme, propose pour le festival une écoute de pièces audio issues des Fragments et une lecture d’extraits. http://erwancoutant.blogspot.fr

21h Maman solo | concert-lecture ; création ; Frédéric Barbe et Hélène Guybert
Maman est morte. Ça arrive. Non ? Tout en plastique. La mort pour rire. La foire. Les manèges. Les baudruches. Souris. T’es sur la photo. Ce soir, c’est toi, Maman. Tu es le Monstre de Foire. Tout le monde vient te voir. Tu es le Monstre de Foire. Aveuglément. — Dans la suite de Dreaming bull never sleeps et des Fleurs du Mali, Maman solo est une plongée sonore et poétique dans un univers, ici, celui des mamans mortes. Première représentation.

22 h 30 Onomatop en concert | rock tribal jazz ; Sébastien Rocquefelte, Samy Rupin et Sven Michel
Onomatop, c’est une batterie, deux basses, trois voix et plus encore : la puissance inattendue du souffle vocalisé, soufré, d’une poésie rudement instrumentée, battue et qui furieusement enflamme et s’éparpille à la façon d’un puzzle. Le trio est endiablé tout simplement. — Onomatop est une nouveauté de la scène nantaise, à découvrir.

Dimanche 6 mars
ouverture du festival 14h

14 h - 19 h One shot « Diane & Actéon » | Marc Vayer
Dispositif de treize pièces grand format ; papier, techniques mixtes — Dévotion ou dévoration : les mythes grecs et latins font souvent le récit d’une même histoire : celle d’une transgression des limites ontologiques de l’humanité, de l’animalité et de la divinité. Actéon, par son regard voyeur, humanise la déesse Diane : il la voit, — sans effroi et sans fascination — offerte à son désir dévorant. En réponse à sa transgression, Diane l’animalise et le livre aux chiens mêmes d’Actéon. L’art a souvent représenté cette transgression, rarement son châtiment.

16 h-17 h 30 Le voyage masse, écrire ses récits de voyage aujourd’hui | lecture-causerie partagée ; Frédéric Barbe
Nouveauté 2016, Le voyage masse met en relation pratiques d’écriture, voyage et récit de voyage, et tourisme de masse — La formule « tout public, sans pré-requis » marquée sur la quatrième de couverture rappelle un élément central du projet : lutter contre toutes les formes invalidantes de croyance littéraire et de violence de l’écrit. www.alacriee.org

couv-voyage-masse18h Fragments #2 | écoute et lecture, croisement ; Erwan Coutant
Après cette seconde série d’extraits de Fragments, Erwan Coutant pourra se prêter à une exploration croisée de son texte avec les visiteurs du soir. Cette rencontre possible autour de nos névroses, de l’art et de la vie fermera le festival.

« big hug and kiss » de clôture 19h

Le festival met en débat les dernières productions de l’association, dont une carte de la Zad (photo) :

Le guide indigène de détourisme de Nantes et Saint-Nazaire, édition 2016 (février 2016) Le voyage masse, écrire ses récits de voyage aujourd’hui (janvier 2016)
La carte de la Zone À Défendre (février 2016) et des coups de cœur locaux à forte résonance : repas, lecture, concert-lecture, concert, exposition.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.