Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La belle histoire de la Série Noire pilotée par un Nantais

0 22.02.2016 18:54
Marcel Duhamel chez lui dans les Alpes-Maritimes en 1972

Marcel Duhamel chez lui dans les Alpes-Maritimes en 1972

Archives éditions Gallimard

L'éditeur nantais Nantais Franck Lhomeau a dirigé ce livre qui raconte cette fabuleuse saga du crime. Ce superbe pavé aux couleurs jaune et noir embarque le lecteur dans la genèse de cette collection mythique publiée par Gallimard.
Le premier auteur français de la Série Noire a pour nom Terry Stewart. Il y entre en décembre 1948 avec la publication de La Mort et l’Ange. D’accord. Mais le petit plus, c’est que notre homme, de son vrai nom Serge Arcouët, est Nantais ! Sa véritable identité sera d’ailleurs révélée dans France-Dimanche du 13 février 1949.
Le « meilleur roman noir américain de l’année a été écrit par un Français »
Le journaliste révèle alors que le « meilleur roman noir américain de l’année a été écrit par un Français. Il a une écriture curieuse et n’est jamais allé aux USA. Marcel Duhamel a été, suivant sa propre expression, « bluffé » ». Ce dernier dira « Cela prouve en tout cas que le style « noir » est entré dans les mœurs littéraires françaises. » C’est durant l’été 1945 que paraîtront les deux premiers ouvrages de la Série Noire de l’auteur Peter Cheyney. Marcel Duhamel la dirige. Le titre a été suggéré par Jacques Prévert et la maquette, sobre, au texte en jaune ou blanc sur fond noir, a été dessinée par Germaine Gibard, future Mme Duhamel.
Marcel Duhamel, féru de littérature américaine, ami de Prévert et de Raymond Queneau, « s’est entièrement voué durant 33 ans à cette singulière et frénétique entreprise », indique Franck Lhomeau, directeur à Nantes des éditions Joseph K. « La Série Noire deviendra dans les années 1950 et 1960 l’un des piliers de la NRF ». Au fil de ce remarquable livre, découpé par décennies, fleurissent des documents inédits, contrats et textes d’auteur, de Raymond Chandler à Auguste Monfort « dit le Breton »), des photos où l’on croise James Crumley, Patrick Raynal (qui dirigea la collection) ou Jean-Patrick Manchette.
C’est un véritable petit bonheur d’entrer dans ce royaume du crime qui a marqué et marque toujours l’histoire de la littérature et qui, donne, au final, l’envie de s’y replonger.
Stéphane Pajot
REPÈRES
« C’est l’histoire de la Série Noire (1945-2015) » Gallimard. 29 €.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.