Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La cabine téléphonique du Voyage à Nantes fait un tabac

3 20.07.2016 12:11
  • Photo PO-EC

    Un succès qui ne dérange pas les poissons de la cabine...

  • Photo PO-Eric Cabanas

    A certains instants il faut savoir attendre son tour...

"À l’heure du tout téléphone portable, une cabine téléphonique des années 1980 fait son grand retour en ville", annonce le Voyage à Nantes. Celle qu'a installé l’artiste plasticien lyonnais Benedetto Bufalino dans le jardin de l'église Sainte Croix dans le quartier Decré voit défiler un flot de touristes régulier. Sans doute l'un des beaux succés de l'été 2016 du Voyage à Nantes. Ce qui n'a pas l'air de déranger les poissons de ladite cabine.

+Série de l'été : l'intrigante cabine aquarium en vidéo (1)

Commentaires (3)

Bravo et merci Benedetto !
Vincent W mer, 20/07/2016 - 23:33

Les plasticiens ont parfois la vie rude, car dans l’art tout comme dans la vie, il y a toujours l’avis des vieilles barbes qui nous disent : ’’C’était mieux avant !’’, et puis le : ‘’ L’art oui, mais pas l’art contemporain !’’ Pour les œuvres d’art il y aura bien sûr toujours aussi des gens qui auront peur des idées nouvelles, alors que c'est bien les vieilles idées dans l'art d'aujourd'hui qui devraient nous faire peur. Christo qui lui aussi est plasticien, en sait quelque chose. Quand il a dit : ‘’ J’emballe le Pont-Neuf et entièrement d’une toile de polyamide’’. Les gens ont dit qu’il était fou. Et puis, une fois fait, peu à peu, tout le monde a trouvé ça génial. L’artiste reçoit une idée, et à le talent pour nous la transmettre. C’est une richesse. Un art pour que l’on s’interroge, quitte à nous choquer. Et rien que pour sa cabine téléphonique...Bravo Benedetto Bufalino !

Le Voyage à Nantes cultive le bas de gamme
sven.jelure mer, 20/07/2016 - 15:09

Le plus extraordinaire est que ce gag éculé a déjà beaucoup servi ! L'auteur de cette cabine-aquarium l'a déjà montrée plusieurs fois en différents lieux depuis 2007, mais on trouve sur l'internet des exemples remontant à 1996 en France et aux années 1980 au Royaume-Uni : cf. http://lameformeduneville.blogspot.fr/2016/06/van-2016-1-non-mais-leau-q...
Le Voyage à Nantes avait été mieux inspiré avec ses loups dans les douves du château : là, au moins, c'était neuf et ça titillait de profonds archétypes. A présent, que va-t-il nous sortir ? Une fourmilière sous cloche ? Ah ! pardon, le Muséum d'histoire naturelle le fait déjà.
Le Voyage à Nantes est devenu une grosse collection d'animations touristiques plutôt bas de gamme. Il n'y a rien de mal à ça, d'ailleurs, puisque ça ramène du monde et que c'est justement son but. Mais ça ne justifie pas les discours boursouflés de son patron sur l'art qui descend dans la rue.

panem et circenses, ou l'art débile
Bretonne-Naoned mer, 20/07/2016 - 14:22

Ce qu'il ne faut pas faire pour amuser les gogos... c'est pitoyable, et on ose nous affirmer que c'est de l'Art !!! (ou alors une nouvelle mouvance d'art contemporain, l'Art débile ??!!!)
Plutôt que de financer ces attrape-nigauds "pseudo-artistiques" , notre municipalité serait plus avisée de penser à un accompagnement (sous quelque forme que ce soit, centre d'accueil, aide individualisée) des innombrables personnes en très grande précarité qui errent dans le centre ville de Nantes (je pense entre autres à ce monsieur africain constamment alcoolisé voire drogué limite violent, à ce jeune monsieur entouré de chiens qu'il laisse en plein soleil, tous deux en quartier Decré... mais ce ne sont que deux cas marquants que je rencontre quotidiennement) Mais suis-je bête, peut-être eux aussi font-ils partie des attractions du V.A. N. ??)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.