Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La colère d'un cafetier : "Je suis en train de crever à petit feu"

0 28.03.2013 12:08
Nantes. La colère d'un cafetier : "Je suis en train de crever à petit feu"

Nantes. La colère d'un cafetier : "Je suis en train de crever à petit feu"

Photo PO-VM

À bout, Loïc Bouchet, patron du Galop’in, manifestait hier devant le palais de justice pour faire entendre sa cause."Je suis en train de crever à petit feu." Les mots sont durs, la voix chevrotante. Mais sa détermination est inébranlable.

En 2003, il achète un fonds de commerce rue Lamoricière pour y ouvrir un café-PMU. "Ma première affaire, j’ai donc demandé conseil auprès d’un avocat nantais. Mais il n’a pas vérifié les documents. Le renouvellement du bail commercial n’avait pas été fait."

Une situation régularisée quelques années plus tard. "Mais le mal était fait, je n’ai pas pu le vendre à l’époque et aujourd’hui elle a perdu la moitié de sa valeur. Cette histoire a détruit ma vie. Je suis prisonnier de mon affaire."

Mercredi, le cafetier de 53 ans a pu trouver une écoute auprès de la police : "J’ai déposé plainte pour abus de confiance contre mon ancien avocat. Le PV a été faxé au procureur. À présent, j’attends sa réponse."

Plus d'informations ce jeudi dans Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.