Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La fin de la livraison de repas à vélo avec Take eat easy

3 26.07.2016 11:10
Take eat easy est en redressement judiciaire

Take eat easy est en redressement judiciaire

Capture écran

Après avoir conquis Paris en 2014, puis plusieurs autres villes françaises, la start-up belge avait ouvert ses services à Nantes le 21 janvier dernier. Mais l'aventure s'arrête partout en France. L'entreprise est en redressement judiciaire.

Un message sur leur site internet : "C'est ici que prend fin l'aventure Take eat easy. Nous sommes fiers d'avoir été au centre de cette révolution et avons adoré pouvoir vous livrer depuis les meilleurs restaurants de France. Malheureusement, il est temps pour nous de vous dire au revoir". 

Une explication, plus longue, est publiée ici. Chloé Roose, la co-fondatrice confie :
"La semaine passée, nous avons dépassé le million de livraisons. Et malgré ça, nous sommes aujourd’hui en redressement judiciaire". Les raisons : "1) nos revenus ne couvrent pas encore nos coûts, et 2) nous ne sommes pas parvenus à clôturer une troisième levée de fonds".

Presse Océan leur avait consacré un article en février :

Nantes. Takeeateasy : les bonnes tables chez vous d'un coup de pédale

Commentaires (3)

P....N
pelin mer, 27/07/2016 - 20:10

Après nous avoir rebattu les oreilles dans les médias, avec cette nouvelle économie révolutionnaire, on sort en catimini par la petite porte. Une entreprise qui viens de faire un hold-up médiatique et un four comptable. Pas de couverture santé, pas d'assurances en cas d'accident et pas d'épargne retraite, c'est ça le futur? Le respect de la valeur travail, du travail éthique et bien fait, de l'humain et de la reconnaissance des salariés : P....N c'est pas compliqué!

Ou est passé le fric ?
VESPA mer, 27/07/2016 - 00:46

Et pourtant, tous ces malheureux cyclistes étaient sous le régime auto-entrepreneurs si je ne m'abuse.....
Sans parler des restaurants qui acceptaient de se faire rackettés comme les hôteliers le sont avec booking......
Toute cette nouvelle pseudo nouvelle économie, c'est de la fumisterie. Quand on est au dessous d'un prix de revient, ça ne peut pas aller très loin......

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.