Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La Nantaise Christine and The Queen, Izia, The Do… Art Rock au féminin

0 24.05.2015 18:50
  • Photo Stéphane Pajot

    Christine and The Queens

  • Photo Stéphane Pajot

    Olivia Merilah de The Do

  • Photo Stéphane Pajot

    Izia ce week-end au festival Art Rock

  • Photo : Stéphane Pajot

    Christine and the Queens

  • Photo Stéphane Pajot

    The Do

  • Photo Stéphane Pajot

    Une création signée JC Castelbajac avec les filles de Saint-Brieuc

  • Photo Stéphane Pajot

    Christine and the Queens

  • Photo SP

    Izia

  • Photo SP

    Un des mannequins de Saint-Brieuc lors de la création de Castelbajac

  • Photo SP

    Christine and the Queens

Cinq chansons nouvelles pour un futur album  sont déjà prêtes, a glissé la Nantaise Christine and the Queens, lors d’une conférence de presse à quelques heures de son concert sur la grande scène d’Art Rock (Côtes d’Armor) à Saint-Brieuc ce week-end. Celle qui à l’on demandait ce qu’elle pensait de l’Eurovision s’est dit « timide et réservée. Je suis trop fragile pour ça et puis recevoir un point de la Pologne, je ne m’en remettrai pas ! ». Sur scène, dans la nuit de samedi à dimanche, la show girl, reine punchy au sourire contagieux, a conquis les cœurs bretons avec sa smala de danseurs au cordeau et ses chansons déjà présentes sur toutes les bouches. Dans d’autres registres musicaux, la  classe d’Olivia Merilah, chanteuse de The Do, la fougue rock’n’roll d’Izia (Higelin), les facéties de Lily Wood, Yelle la Briochine et ce soir (dimanche) Selah Sue ou Shaka Ponk, avec Samaha Sam sa chanteuse survoltée, ont montré et montrent comment la musique se conjugue haut la main au féminin.

La création de Jean-Charles de Castelbajac, auteur cette année de l’affiche et du design du festival, était aussi dédiée aux filles de Saint-Brieuc, qui ont forcément fait le show au fil d’un set délirant, coloré, lors duquel le créateur de mode dessinait et délivrait des petits message, aux airs de Chaissac, en direct sur un écran géant. « La mode, c’est comme l’arrivée du roi à Versailles, il y a le premier et le deuxième rang », raconte Castelbajac. « J’ai toujours eu envie de tout décloisonner. J’aime la transversalité. J’ai fait les costumes d’Elie et Jacno pendant vingt ans. je n’aime pas la perfection, j’aime ce qui est imparfait. Tout arrive souvent par des incidents, comme la création accidentelle de la tarte tatin ».  Comme le beurre blanc et comme le rock.

La 32e édition de ce festival pluridisciplinaire (et premier de l’avant-été) s’achèvera ce soir. Son directeur, Jean-Michel Boinet, qui disait en prélude être comme « calé à l’avant d’un bobsleigh qui dévale à toute allure une pente vertigineuse » ( Libé du 22 mai) a annoncé la couleur pour 2016. « United paintings », soit la peinture sous toutes ses formes. Rendez-vous les 13, 14 et 15 mai 2016.

S.P.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.