Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La salle XXL ne fait pas la maille pour l'Euro 2015

0 10.09.2014 20:19
Euro 2015 de Basket: "Il ne faut pas être déçu" estime Ali Rebouh adjoint aux sports

Euro 2015 de Basket: "Il ne faut pas être déçu" estime Ali Rebouh adjoint aux sports

Photo PO-Nathalie

Le choix de Montpellier face à Nantes pour le premier tour de l’Euro 2015 de basket est diversement a provoqué la réaction de Laurence Garnier (UMP) et des élus du Groupe Union de la droite et du centre de la Ville de Nantes qui « demandent au Maire de Nantes un Grenelle du Sport pour l’agglomération nantaise ». La FIBA (Fédération internationale de basket) Europe avait annoncé mardi que la France serait coorganisatrice de l’Eurobasket en septembre 2015 aux côtés de l’Allemagne, la Croatie et la Lettonie. Les deux sites français retenus sont l’Arena de Montpellier pour le premier tour et le stade Pierre Mauroy de Lille pour la phase finale. « La déception n’en est pas moins importante pour la ville de Nantes puisque la Halle XXL de la Beaujoire, également positionnée pour héberger le premier tour, a été écartée par les instances internationales. Pour des raisons techniques, la FIBA a en effet estimé que cet équipement n’était pas adapté pour accueillir des matchs de basket de haut niveau », déplore Julien Bainvel (UMP).
Ali Reboux, adjoint aux sports regrette la politisation de l’affaire : « Je suis surpris. Il faut se rappeler du contexte. Il y a trois mois l’Euro de basket devait se dérouler en Ukraine. La fédération de basket nous a sollicités en soulignant qu’elle avait identifié trois sites en France dont Lille pour la phase finale. Nous étions présélectionnés. Nous avons présenté un dossier sur lequel nous n’avons pas à rougir. La fédération internationale a choisi dans des délais très courts une solution la plus sécurisante pour elle. Si on avait été sur une candidature à deux ou trois ans en amont, les choses auraient été différentes ».

Notre entretien à lire jeudi dans Presse Océan (éditions numériques en cliquant ici)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.