Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La ville attire plus que jamais

8 01.09.2016 14:54
52 % des cols blancs parisiens prêts à partir pour Nantes. Photo archives PO

52 % des cols blancs parisiens prêts à partir pour Nantes. Photo archives PO

Cadres ou pas, Nantes fait partie des trois métropoles où les Français aimeraient venir travailler. Deux études qui ont été publiées hier confirment la forte attractivité de la cité des ducs en matière d'emploi. Dans son palmarès 2016 des villes où les Français aimeraient travailler, l'Institut Great Place to Work révèle d'abord que Nantes se hisse à la deuxième place de ce classement, alors qu'elle était quatrième en 2015, derrière Bordeaux qui conserve la tête. Ce choix est confirmé par une étude publiée par Cadremploi. Ici, Nantes est positionnée dans le top 3 du classement des villes préférées par les cols blancs parisiens prêts au déplacement professionnel. La cité des ducs se situe juste en troisième position, derrière Bordeaux choisie par 56 % des personnes sondées et Lyon qui se hisse à la deuxième place avec 52 % des suffrages.

Lire Presse Océan de ce vendredi 2 septembre

Commentaires (8)

La destruction de Nantes est en marche...
Cyril ven, 02/09/2016 - 10:48

...en la surcotant dans les médias, en voulant attirer toujours plus de touristes, de parisiens qui quittent Paris uniquement parce qu'ils sont contents de ne plus y être mais qui ne feront jamais preuve d'intégration : je vis dans Nantes centre et constate comment la population a changé et continue de changer, la mentalité avec depuis que les 3 pièces sont rachetés par les parisiens, les studios idem pour faire de la spéculation immobilière et/ou rembourser l'emprunt de leur 3 pièces avec la complicité des agences immobilières ; je peux démontrer très facilement ce que j'avance.

Grosso modo, les parisiens viennent à Nantes uniquement pour leur propre intérêt personnel et donc sans rien apporter à l'économie de la ville.

De plus, je confirme vos propos antibreton sur les "sous" classes moyennes qui se font dégager du centre ville : le projet Mellinet ainsi que d'autres projets de réhabilitation sont des "caches misères" sans faire de mauvais jeu de mots ; ou comment remplacer les classes populaires par les classes moyennes qui elles mêmes finiront par devoir aller en périphérie.

Sans compter le dénigrement de l'identité de la ville son patrimoine notamment : les musées sont désormais mis en arrière plan remplacés par les machines de l'Ile ; Jules Verne doit hurler à l'heure actuelle.
Et il est prévu de creuser un trou dans le château des Ducs pour faire une nouvelle entrée ? J'espère que l'esprit d'Anne de Bretagne va hanter un peu plus ceux des "élus".

Aimer sa ville, c'est la préserver, elle, son environnement et ses alentours (NDDL).

Prenons exemple sur les villes et communes refusant de nouvelles constructions en parvenant à optimiser l'existant, en refusant le tourisme de masses qui au final n'apporte pas un sous à la ville entre les dépenses et les recettes.

Très intéressant
antibreton sam, 03/09/2016 - 00:11

En réponse à Cyril - La destruction de Nantes est en marche...

Votre argumentation est très intéressante en ce qu'elle cerne au plus près une réalité dissimulée mais de plus en plus en plus prégnante : la dépossession de leur ville par les Nantais de souche.
Dépossession me semble plus juste que destruction.
Quoi qu'il en soit, c'est un problème gravissime qu'une presse locale un tant soit peu compétente se devrait d'aborder et de stigmatiser.
Il y a incontestablement de la part de nos édiles une volonté d'éloigner de la ville non seulement les défavorisés, mais carrément - sur le long terme - la classe moyenne. J'en parle en connaissance de cause puisque je vais moi-même être victime du phénomène dans quelques mois.
Ceci-dit, je pense que ce mouvement scandaleux touche de nombreuses villes dans le monde. Le centre et le péricentre des villes riches et attractives seront bientôt réservés à l'upper class.
C'est répugnant et pour les villes de gauche aux antipodes de ce que devrait être le Socialisme. Notre maire qui aime tant faire "social" est en fait une ennemie du peuple. Et des Nantais.

Normal !
antibreton jeu, 01/09/2016 - 23:57

C'est tellement évident que notre ville est l'une des plus attractives du pays.
Voila qui va fermer le caquet de tout ces habitants de grandes villes voisines qui se plaisent à rabaisser Nantes à longueur de forum, par pure jalousie.
Voila aussi qui justifie encore plus la construction de notre futur super aéroport adoré.

ah, votre adoré
Foulques Deletang ven, 02/09/2016 - 11:00

En réponse à antibreton - Normal !

Toujours hermétique à l'argumentation et fidèle à vos intuitions venues du néant; sur cet aéroport vous vous êtes grillé avec votre pifomètre et la lotion anti...moustiques.

Grillé ? Comment cela ?
antibreton ven, 02/09/2016 - 18:49

En réponse à Foulques Deletang - ah, votre adoré

Il me semble que ce sont les anti qui se sont grillés ! L'aéroport se fera, la situation économique de Nantes l'exige. J'ajoute même que c'est une nécessité écologique pour protéger le plus grand site naturel (et de loin) de la Loire-Atlantique, le lac de Grand-Lieu.
Mes interventions ne sont motivées que par un intérêt écologique bien compris.
Quant à votre sortie hasardeuse sur ma réception aux arguments de mes "adversaires", sachez que mon agenda sur ce forum n'intègre pas l'acceptation béate de leurs arguties, même habiles et bien troussées.
Vous n'imaginez tout de même pas que vous avez tout le temps raison ? Ratiocination n'est pas vérité.

ca veut dire que les futurs arrivant aiment le survol des avions
Cyril jeu, 01/09/2016 - 15:53

...réduisant à néant l'utilité de l'aéroport NDDL.

Comme il y a des manifestations aussi violentes qu'à Paris, forcément ça attire.

Que va faire la mairie de Nantes pour que les locaux puissent encore se loger dans Nantes centre ? rien comme d'habitude ; au contraire, elle va continuer son entreprise de démolition...

Qu'est-ce que vous racontez ?
antibreton ven, 02/09/2016 - 00:41

En réponse à Cyril - ca veut dire que les futurs arrivant aiment le survol des avions

En quoi l'accroissement de notre population signifie-t-il que les futurs arrivants aiment les survols des avions ??? Quelle conclusion improbable !
Les manif sont justifiées. Heureusement que des gens luttent contre la sauvagerie du capitalisme actuel (appelé trompeusement néo-libéralisme) !
Pourriez-vous préciser ce que vous entendez par l'entreprise de démolition que mènerait la mairie de Nantes. C'est une vraie demande d'éclaircissement car bien qu'à gauche, je pense moi aussi -non, je SAIS - que l'actuelle Maire de Nantes mène une politique hostile et brutale à l'égard des habitants de son parc locatif (il ne s'agit pas des HLM) sous le couvert hypocrite de faire du social ("densifier l'habitat").
J'espère que la presse locale se saisira un jour de ce scandale que constitue le déménagement imposé par la mairie de nombreuses personnes de la basse classe moyenne, Nantais de toujours, habitant ces logements depuis 5 ou 6 décennies, souvent fort âgées, que cette décision est en train de tuer.

noirceur
Foulques Deletang jeu, 01/09/2016 - 16:24

En réponse à Cyril - ca veut dire que les futurs arrivant aiment le survol des avions

Ne soyez pas aussi sombre, les cadres parisiens souhaitant habiter à la campagne en province ne souhaitent pas s'entasser dans un hyper-centre mais avoir les commodités de la ville à coté sans les inconvénients (moins d'une heure). L'aéroport de Nantes-Atlantique très proche est un avantage, celui de NDDL déjà une tare (1h). J'ai été de leur nombre il y a ... une éternité.
Faut pas non plus se voir trop beau: dans les domaines de l'Art, de la création ou de la recherche, même associée à Rennes et Angers, la ville reste lilliputienne.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.