Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La ville et le FC Nantes, des modèles à suivre selon la presse étrangère

16 14.07.2016 19:10
JEAN BLAISE, DIRECTEUR DU VOYAGE A NANTES, POSE  AU MILIEU DES SCENOGRAPHIES REALISÉES PAR LE GENTIL GARCON DANS LE PALAIS DOBREE

JEAN BLAISE, DIRECTEUR DU VOYAGE A NANTES, POSE AU MILIEU DES SCENOGRAPHIES REALISÉES PAR LE GENTIL GARCON DANS LE PALAIS DOBREE

NATHALIE BOURREAU

En une journée, la presse britannnique a consacré plusieurs articles à Nantes cette semaine. Et ils ne tarissent pas de compliments sur la ville.

Deux articles, et deux éloges. D'abord le Guardian mardi, l'équivalent du Monde au Royaume-Uni, le troisième site d'information le plus consulté de la planète. Ensuite le prestigieux Financial Time le lendemain, une référence de la presse économique à l'international. Les journalistes britanniques pointent le dynamisme économique de la ville. 

Le FC Nantes, source d'inspiration

"Entre 2009 et 2014, la ville a grandi plus vite que Montpellier, Toulouse ou Lille. De nombreux chefs de start-up viennent aujourd'hui s'installer ici après avoir travaillé pour des grosses entreprises de technologie à Londres, Paris ou Dublin; à la recherche d'un environnement familial, amical, et propice aux entrepreneurs", écrit le journaliste Jonathan Moules.

L'explication de ce succès? Pour le FT, la région possède une mentalité particulière que l'on retrouve dans le style de jeu du FC Nantes : "Les jeunes entrepreneurs qui s'installent à Nantes ont adopté le jeu à la nantaise comme slogan", raconte le britannique. Il fait référence à l'expression créée par L'Equipe pour décrire le jeu des Canaris : un état d'esprit collectif qui valorise aussi la prise d'initiative personnelle.

"La ville était morte quand je suis arrivé" (Jean Blaise)

Dans l'article"La résurrection de Nantes : comment l'accès à l'art a rendu la ville à la vie", un contenu sponsorisé par la Fondation Rockfeller, l'explication du Guardian n'est pas sportive : elle est culturelle, et politique.

Selon la journaliste Giovanna Dunmal, Nantes est devenue une ville "branchée, tendance et créative" grâce à deux hommes : Jean Blaise, le créateur du Voyage à Nantes, et à Jean-Marc Ayrault, maire de la ville de 1989 à 2012 ; et leur rôle dans le développement de l'art en ville.

"La ville était morte culturellement quand je suis arrivé", dit Jean Blaise en retraçant son parcours des années 1990. « Il n'y avait qu’un festival digne de ce nom et l’opéra, c’est tout ». Il ne manque pas, toutefois, de rappeler à juste titre le rôle de tous les autres acteurs culturels de la métropole.

"Une des villes les plus dynamiques"

"Le plus important, c'est peut-être que Blaise a prouvé que la culture pouvait rapporter de l'argent, écrit la journaliste. Le Voyage à Nantes dépense 3 millions d'euros pour son festival, mais les retombées économiques atteignent les 48,8 millions d'euros, grâce aux 615 000 visiteurs de l'année dernière (dont 15% venaient de pays européens voisins). Avec 6000 à 9000 personnes qui s'installent à Nantes chaque année, Nantes est aujourd"hui l'une des villes qui se développe le plus rapidement en France ; le taux de chômage sont souvent en dessous de la moyenne nationale."

Et vous, vous êtes d'accord?

Les articles sont à retrouver en version originale:

sur le Guardian et le Financial Time (accès payant).

 

Commentaires (16)

à antibreton
iffic ven, 15/07/2016 - 20:43

je ne vais pas vous citer toutes les villes de France qui ont des atouts et de l'attrait;prenez une brochure touristique sur la France!Nantes a des atouts comme Dijon Angers Tours etc pour l'art
Bordeaux pour son pinard,Marseille et lyon!!!faut sortir de votre chauvinisme exacerbè!!!!et surtout vous informer!!!!!profitez en pendant les vacances!

ha bon,,,??
iffic ven, 15/07/2016 - 07:36

en prenant des articles un peu partout,la presse ètrangère dit la mème chose de toutes nos grandes villes et règions!!!L'inverse est vrai:en lisant toutes nos revues et nos journaux on peut voir que toutes les villes et règions du monde ont de l'attrait (hormis la Corèe du nord,et encore!)cet article est à rapprocher de la non participation de Nantes à l'eurofoot!!un peu contradictoire?non??????
bref un article creux et qui èffectivement meuble l'actualitè pendant la trève footeuse!

Faux !
antibreton ven, 15/07/2016 - 11:48

En réponse à iffic - ha bon,,,??

Ce n'est pas la première fois que Nantes est mise à l'honneur par la presse internationale ! Si d'autres villes françaises ont pu faire l'objet d'autant d'article élogieux, j'aimerais qu'on me les cite, avec références. Certainement pas Rennes !
Nantes est une ville possédant bien plus d'atouts que la plupart des autres villes française. Le nier est ridicule et plutôt suspect (jalousie ?)

atout
iffic ven, 15/07/2016 - 20:49

En réponse à antibreton - Faux !

antibreton:le chauvinisme et l'inculture ont comme principal dèfaut de ne montrer que ce qui arrange!!!rètablissons donc la vèritè:Nantes est aussi connu pour son passè de port Nègrier!et cela je vous l'accorde volontier,de ce passè,peu d'autres villes française peuvent s'ennorgueuillir!
par ailleurs je vois pas ce que vient faire Rennes dans cette affaire????vous avez dit jalousie?????

Ridicule !
antibreton ven, 15/07/2016 - 11:53

En réponse à lnaoned - Nantes

Tout le monde en France sait que Nantes a décollé culturellement et économiquement grâce aux trois mandats de JMA (surtout le premier, un peu moins le deuxième, nettement moins le troisième)
La gestion de Nantes par la droite (pouah !) avant JMA était nulle.

Faut pas confondre décollage et racolage
sven.jelure ven, 15/07/2016 - 13:39

En réponse à antibreton - Ridicule !

Vous le dites très bien : les mandats de Jean-Marc Ayrault ont marqué un déclin. A son arrivée, JMA a trouvé une ville qui était en train de se relancer après le choc de la fermeture des chantiers navals. Il n'est pour rien dans ce "décollage" ; le TGV a sûrement compté davantage que lui ! Lors de ses mandats successifs, il a affaibli le mouvement au lieu de le soutenir.
D'ailleurs, rappelez-vous : au début des années 1990 (à une époque, donc, ou JMA n'avait encore produit aucun effet), Nantes caracolait en tête de presque tous les classements des villes attractives. Depuis lors, elle n'a fait que perdre du terrain peu à peu, au profit de Bordeaux et Toulouse en particulier. JMA n'a pas été un grand maire, pas un maire catastrophique non plus, juste un maire médiocre.

pondération
Foulques Deletang ven, 15/07/2016 - 14:21

En réponse à sven.jelure - Faut pas confondre décollage et racolage

Je suis allé faire un tour sur votre blog, il confirme mon sentiment à votre égard de pondération et de recul vis à vis de la clique actuelle. Le tram par exemple a été lancé par son prédécesseur. Oui, Nantes a été dépassée par Bordeaux qui aura bientôt sa LGV, qui s'est réconciliée avec sa rivière, on a un train de retard. Un maire médiocre, ... et la continuité semble assurée. L'image des élus nantais est très écornée après NDDL rejeté par 60% des Français.
Racolage, c'est à peu près l'impression qu'ont ressenti des journalistes économiques sur la propagande de la ville; à en faire des tonnes ....

Blaixit
sven.jelure jeu, 14/07/2016 - 22:08

Nantes était morte quand Jean Blaise est arrivé ? Ben voyons ! Et il a proliféré sur ce cadavre... Brrrrr.
Comme ça date de loin, on peut écrire à peu près n'importe quoi, mais même en cette époque difficile de déclin de la Navale, Nantes n'avait pas perdu ses traditions culturelles qui remontent au Moyen-âge -- http://lameformeduneville.blogspot.fr/2012/06/la-culture-nantes-1-on-na-....
Les quotidiens britanniques font comme certains des nôtres en été : ils multiplient les articles vite faits de journalistes pigistes (c'est le cas de Giovanna Dumall -- avec deux "L"). Deux jours sur place, trois entretiens reproduits sans chercher à les recouper, quelques superlatifs bien placés, et hop ! c'est un article estival qui fait plaisir même s'il est creux.

Blaixit
sven.jelure jeu, 14/07/2016 - 22:08

Nantes était morte quand Jean Blaise est arrivé ? Ben voyons ! Et il a proliféré sur ce cadavre... Brrrrr.
Comme ça date de loin, on peut écrire à peu près n'importe quoi, mais même en cette époque difficile de déclin de la Navale, Nantes n'avait pas perdu ses traditions culturelles qui remontent au Moyen-âge -- http://lameformeduneville.blogspot.fr/2012/06/la-culture-nantes-1-on-na-....
Les quotidiens britanniques font comme certains des nôtres en été : ils multiplient les articles vite faits de journalistes pigistes (c'est le cas de Giovanna Dumall -- avec deux "L"). Deux jours sur place, trois entretiens reproduits sans chercher à les recouper, quelques superlatifs bien placés, et hop ! c'est un article estival qui fait plaisir même s'il est creux.

Les sous-doués!
Foulques Deletang jeu, 14/07/2016 - 21:03

Bah, on ne peut être insensible aux efforts fort coûteux de la ville pour tenter d'attirer des touristes, mais ce ne sera jamais l'Athènes de l'Ouest! Vouloir accaparer tout alors que ce n'est pas notre vocation coutera la peau du cul : Nantes ne sera jamais Angers en patrimoine culturel, ni même Poitiers. Inutile donc de dilapider des milliards pour un aéroport, là où il n'y a rien à voir; il faut se concentrer sur nos points forts.

Vous êtes dur avec Nantes
antibreton ven, 15/07/2016 - 12:03

En réponse à Foulques Deletang - Les sous-doués!

Et même injuste. Le patrimoine culturel n'est pas qu'ancien. L'art moderne participe de ce patrimoine.
Mais je serais curieux de savoir ce que vous considérez comme les points forts de Nantes.

PS : comme vous le savez, Nantes a été appelée la Venise de l'Ouest avant le comblement (sans doute regrettable) de La Loire et de l'Erdre.

histoire et patrimoine
Foulques Deletang ven, 15/07/2016 - 13:20

En réponse à antibreton - Vous êtes dur avec Nantes

Avec cet énième construction de gigantisme de ferraille, c'est le même filon qui continue à être exploité, dénotant une absence d'imagination créatrice. A N+1, cela va t-il attirer d'autres chalands? je ne crois pas car de l'uniformité nait la morosité. J'avoue ne pas être féru d'art contemporain et la vue d'un pylône tombé dans une mare ne me provoque pas de ravissement. La reconversion d'une partie du patrimoine industriel en lieux de créations était une bonne idée mais de là ne faire que cela ....l'attractivité, c'est d'abord la diversité! Ce qui peut amener des touristes, c'est ce qui en a fait sa célébrité : son commerce maritime et fluvial. Que les bras morts de la Loire aient été comblés pour des raisons hygiénistes peut se comprendre, la couverture de l'Erdre moins mais l'opération inverse a été envisagée : elle s'avère difficile. Inenvisageable également est la création d'une faïencerie de Limoges ou des tissages d'Aubusson; mais ça laisse de la marge notamment entre construction de navires, cordages, entrepôts, quais de marins et mariniers, Hôtels d'hauturiers enrichis, souvenirs d'expéditions lointaines, que sais-je encore. Dans le domaine de l'évènementiel comme le cinéma ou la BD, c'est aussi le calme plat; or c'est lors de tels évènements que les 'congressistes' en profitent pour visiter les curiosités.
PS: la googlisation de 'Venise de l'Ouest' mène à La Ferté-Bernard sauf une à Nantes; j'avais entendue l'expression pour le marais poitevin, ce qui me semble plus justifié.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.