Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes L'accusé, seul dans le box, se dit toujours "innocent"

0 06.10.2015 19:12
Me Hugues Vigier, du barreau de Rouen, défend les intérêts de l’accusé.

Me Hugues Vigier, du barreau de Rouen, défend les intérêts de l’accusé.

Photo PO-Anne-Hélène Dorison

La cour d’assises de Loire-Atlantique juge depuis mardi un jeune Havrais, pour les braquages des bureaux de Poste de Saint-Nazaire et Saint-Herblain en février 2013. 


Les jurés l’ont rapidement compris  : l’affaire qu’ils ont à juger jusqu’à vendredi n’est pas simple.

Ils savent que le jeune Havrais de 24 ans qui s’est assis, seul, dans le box des accusés hier matin se dit « innocent » des faits qui lui sont reprochés. Il a répété hier n’être en rien mêlé à ce qu’on lui reproche aujourd’hui : le vol sous la menace d’une arme d’une Audi A4 à Pornichet le 4 février 2013, le braquage d’un bureau de Poste de Saint-Nazaire et d’un autre à Saint-Herblain, le même jour .

À l’époque, les employés des deux agences avaient vu surgir « trois jeunes hommes » encagoulés, gantés et armés d’un pistolet automatique, d’une serpette et d’un couteau. L’un d’eux - celui qui tenait la lame - était « plus grand que les autres ». « 1m85, 1m90 », selon eux. Il était « svelte » aussi. Un témoin avait également cru deviner une « peau noire » sous la cagoule.

L'accusé, pourtant, répète qu'il n'a rien à faire dans ce box. 

Lire le compte-rendu d'audience dans Presse océan mercredi 7 octobre 2015

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.