Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Dictée Jules-Verne : le texte complet… et corrigé [Vidéo]

0 26.10.2016 16:01
  • Jean-Pascal Hamida


  • Jean-Pascal Hamida

    83 participants, de moiins de 14 ans à plus de 77 ans !

Jean-Pierre Colignon, ex-correcteur en chef au journal Le Monde, dicte une partie de la dictée Jules-Verne aux 83 participants réunis dans la salle du conseil général, quai Ceineray à Nantes.

 

À vos plumes pour vous tester sur ce 3e paragraphe.

 

Le texte corrigé de la 12e dictée Jules verne :

Une compétition digne de faire craquer des cracks !

Se voulant les dignes émules des Bretons qui, dans le passé, ont écrit la légende des cycles, tels Robic, Bobet et Hinault, entre autres glorieux sportifs natifs de la région, de nombreux adolescents, depuis le semi-marathon de la Saint-Jean, se sont juré de concourir au triathlon original concocté dans la cité des Ducs par un aréopage d’anciens athlètes hauts en couleur, boute-en-train et pince-sans-rire.

Très original et drolatique, ce triathlon, dût-il s’adresser à d’authentiques sportifs, n’associera pas sous la forme classique les trois épreuves d’endurance enchaînées : natation, cyclisme et – tant pis pour le quasipléonasme – course à pied.

Néanmoins, l’exigence de force et de célérité sera maintenue, en dépit des contraintes auxquelles chacun devra se soumettre.

Pas question de se lancer dans trois ou quatre kilomètres de crawl, mais seulement dans une remontée de l’Erdre sur cinq cent quatre-vingts mètres, jusqu’au quai Ceineray.

Petit détail : les organisateurs ont prévu que chacun devrait être affublé de dix ballons multicolores, d’un diamètre de quelque vingt-cinq centimètres, attachés à une ceinture.

Chaque concurrent aura dû gonfler lui-même à la bouche ces ballons dès qu’aura été donné le signal du départ.

Sans doute un peu hâbleurs, deux conseillers techniques se sont fait fort de gonfler lesdits ballons en moins d’une minute !

La deuxième discipline est donc bien toujours le cyclisme, mais chaque deux-roues tout-terrain a été enrichi de deux stabilisateurs, comme s’il s’agissait de vélos destinés à de jeunes gamins, voire aux tout-petits.

Cet ajout intempestif, des tests l’ont démontré, déstabilisera plutôt nombre de participants, notamment sur des passages pavés situés vers le château.

Arrivés à la gare, le front halitueux pour la plupart, ils devront, dès lors chaussés de tongs sudcoréennes vert Véronèse, et chargés d’un sac à dos rempli de berlingots nantais et de petits-beurre – à garder constamment sur le dos sous peine de disqualification –, courir jusqu’à l’arrivée finale, située sur la butte Sainte-Anne.

Toutefois, et sans du tout mettre en cause le fabricant installé à Saint-Étienne-de-Montluc, un ancien demi de mêlée castelbriantais très souvent capé qui fut à l’honneur dans les années quatre-vingt trouve que, trop chargés, les sacs à dos tirent aux liens. Cette critique montre bien que, concocter un triathlon, c’est du sport!

 

Les vainqueurs dans Presse Océan de jeudi 27 octobre 2016

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.