Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Le château récolte des objets pour raconter l'enfance des Nantais

0 30.10.2015 10:27
Aurélie De Decker : "Je recherche des hochets, youpalas, barboteuses d’anciens petits Nantais "

Aurélie De Decker : "Je recherche des hochets, youpalas, barboteuses d’anciens petits Nantais "

Photo : Stéphane Pajot

Petit à petit, la collection du château des ducs de Bretagne s’enrichit en vue d’une expo « Grandir à Nantes » qui aura lieu au château en 2019.

Josiane, Gérald ou Monique, ils sont déjà une belle brochette de Nantaises et de Nantais à avoir rencontré Aurélie De Decker, responsable du service de la conservation au musée de Nantes, château des ducs de Bretagne. Ils et elles sont venus avec leurs histoires, vieux jouets, peluches, objets de soins de toilette.

De la naissance à la crèche

« J’aimerais beaucoup que l’on puisse retrouver des bracelets de naissance, un carnet de maternité, d’autres photos de bébés d’enfants nés aux 20e siècle », indique Aurélie De Decker, responsable de conservation du patrimoine, chargée de cette future exposition « Grandir à Nantes ». « J’ai rencontré des gens nés entre 1935 et 1960, principalement des femmes. Je n’ai pas encore de donateurs né après 1960 jusqu’aux années 2000 ». Elle recherche aussi des vêtements d’enfants, des robes de baptême, bonnets et tétines de sortie d’hôpital, biberons et bavoirs, berceaux, landaus, poussettes,  avec, bien sûr, les noms et l’histoire qui va avec. Il suffit de la contacter et de fixer un rendez-vous. Avis donc à tout ceux et toutes celles qui aimeraient participer à cette belle aventure collective qui contribue à la constitution du patrimoine de la ville.

S.P

REPÈRES

Le contact : 02 51 17 49 00

aurelie.dedecker@chateaunantes.fr

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.