Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le dernier "parrain" des Tontons Flingueurs est à Nantes

1 07.11.2013 11:57
  • Photo : Olivier Lanrivain

    Venantino Venantini, un Tonton Flingueur à Nantes.

  • Photo : Olivier Lanrivain

    Al Padchenou, le saxo de Lulu la Nantaise, qui a tout organisé

  • Photo : Olivier Lanrivain

    Franck Pannetier vous immortalise dans la cuisine reconstituée des Tontons flingueurs tous les soirs, c'est gratuit

  • Photo : Olivier Lanrivain

    Didier et René de l'association Bonne Garde avec Sophie Ricordeau de la librairie l'Atalante

83 piges et tout son charme ! Le comédien Venantino Venantini rayonne quand il vous interpelle en français avec cet accent italien si chantant et son sourire qui s’illumine quand il parle des femmes qu’il a aimées et de celles qu’il croise. 

Le « dernier » des Tontons Flingueurs (Pascal dans le film), né en avril 1930 à Fabriano en Italie, a débarqué hier à Nantes (notre photo) et sera là les 7, 8 et 9 novembre au cinéma Bonne-Garde à l’occasion des 50 ans du film culte.

On peut rencontrer celui qui a joué dans "Flic ou Voyou", "La Folie des Grandeurs", "Le Corniaud" ou "Black Emmanuelle en Afrique" le soir à partir de 19 heures à Bonne-Garde (20, rue des Frères Louis à Nantes) mais aussi chaque midi au restaurant Chez Tonton, 2 place Sainte-Elisabeth où il expose ses peintures.Car le parrain est aussi un peintre.

« Je suis ravi d’être là, je suis très touché, ému d’avoir été invité. C’était il y a 50 ans ! Un demi-siècle. Et les gens se souviennent de moi ? Mais je les aime ! »

Retrouvez l’interview de Venantino Venantini vendredi 8 novembre dans Presse Océan

Tout le programme sur : www.50pigesdetontonsflingueurs.fr

Commentaires (1)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.