Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes : le FN pilonne la droite

0 23.05.2015 16:50
Pascal Gannat, au centre, sera le chef de file du FN aux Régionales de décembre.

Pascal Gannat, au centre, sera le chef de file du FN aux Régionales de décembre.

Ph PO

Le candidat du Front national aux élections régionales a ouvert le feu hier... contre Bruno Retailleau et la droite.

Le parti de Marine Le Pen a choisi son leader et retient déjà le candidat UMP dans son viseur. Son chef de file, Pascal Gannat est un fidèle du Front. Cet homme de 60 ans a débuté comme collaborateur FN au parlement européen. Puis il a été chef de cabinet de Jean-Marie Le Pen de 88 à 92 avant de se lancer sur le terrain du Nord-Pas-de-Calais où il a été conseiller régional et élu local à Roubaix. Après une parenthèse dans l'humanitaire, il est revenu au parti dont il est secrétaire départemental dans la Sarthe.

Dans le discours qu'il tient, le candidat frontiste souligne d'abord l'évolution d'un paysage politique régional qui enregistre le repli constant de la vague rose et la création d'un socle régional FN de 21 % puisé dans les classes moyennes, « notre cœur de cible à gauche ». Mais il relève aussi les « insuffisances d'une droite qui pense encore qu'elle est de droit divin dans la région ». « Or, ajoute-t-il, le sénateur candidat UMP est devenu l'otage de l'UDI. Bruno Retailleau a oublié ses convictions. C'est un technicien, pas un visionnaire. À l'inverse de ses choix, le FN s'inscrit dans la continuité de Philippe de Villiers : l'enracinement, la défense des départements et celle des valeurs traditionnelles fondées sur la famille ».

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.