Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Le Front social se mobilise contre Macron et son gouvernement

0 19.06.2017 20:07
  • Environ 200 personnes se sont rassemblées à Nantes, ce lundi 19 juin.

    Environ 200 personnes se sont rassemblées à Nantes, ce lundi 19 juin.

  • Environ 200 personnes se sont rassemblées à Nantes, ce lundi 19 juin.

    Environ 200 personnes se sont rassemblées à Nantes, ce lundi 19 juin.

A la suite de l’appel lancé dans une trentaine de villes en France par le Front social, ce lundi 19 juin, environ 200 personnes se sont rassemblées place Bouffay, à Nantes. Elle s’oppose notamment à la réforme du Code du travail par ordonnances annoncée pour cet été par Emmanuel Macron.

Le rendez-vous était donné à 18 h, place Bouffay à Nantes. Environ 200 personnes ont répondu présent ce lundi 19 juin. « Le Front social est né à Nantes il y a une dizaine de jours, explique l’un de ses membres, Raoul. Il a été créé à Paris, en mai, durant les Présidentielles. Ce soir, il y a des sections syndicales dont la CGT Ago, le syndicat Sud PTT Loire-Atlantique Vendée, et de la jeunesse issue des mouvements comme Nuit debout. »

Le Front social entend « se mobiliser contre la réforme du Code du travail prévue par ordonnances », cet été, comme l’a annoncée Emmanuel Macron et son gouvernement. « On veut créer un point de convergence, s’unir, et cesser d’appeler à la mobilisation en ordre dispersée. C’est dans la rue qu’il faut que ça se passe. Le Front social prévoit d’agir pour cet été mais aussi d'apporter son soutien à des causes isolées dans un plus long terme », poursuit Raoul.

Pas de défilé à Nantes, ce lundi soir, mais « un appel à s’exprimer librement ».  L’un des premiers à avoir pris le micro est Jean-Luc Dupriez, militant CGT Union locale de Carquefou et défenseur syndical : « Le président Macron a pris le plein pouvoir mais lui et son gouvernement sont illégitimes, et n’ont pas à décider à la place de la société française. La réforme du droit du travail par ordonnances est certes légale mais, rapide, elle rend impossible la mobilisation. Or c’est la seule façon d’empêcher une casse sociale. »  

Quelques tensions

Des échauffourées ont éclaté vers 19h30 place Bouffay entre les manifestants et les forces de l’ordre. La gendarmerie a déployé son hélicoptère. Le calme semblait revenu aux alentours de 20h35. 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.