Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Le nouveau président du tribunal a de l’ambition pour son palais

0 01.10.2015 15:00
Avant d'arriver à Nantes, Rémi Le Hors a officié à la tête du tribunal de grande instance du Havre.

Avant d'arriver à Nantes, Rémi Le Hors a officié à la tête du tribunal de grande instance du Havre.

PHOTO PO-Anne-Hélène Dorison

Plus grande diligence de la justice, meilleur accueil des citoyens : le nouveau président du tribunal de Nantes dévoile sa feuille de route.

C’est son quatrième poste de président de tribunal de grande instance. Rémi Le Hors, 54 ans, a débuté sa carrière comme juge d’instance à Hayange (Moselle). « J’ai adoré cette fonction. Plus tard, j’ai souhaité prendre des fonctions d’animation, d’organisation du tribunal pour améliorer la qualité du service public de la justice. La juste répartition du contentieux influe sur la qualité de la réponse pénale. Un président, c’est un juge qui a mûri. Il faut connaître le métier pour mieux calibrer la charge de travail. Mon rôle est de permettre à mes collègues de se concentrer sur le cœur de leurs missions afin de rendre une justice de qualité. À Nantes, on a 10 000 dossiers à traiter. Mais pour le justiciable, un seul dossier compte, le sien. »

Postes vacants

Le tribunal de grande instance de Nantes compte 49 magistrats de siège et 150 fonctionnaires. Cinq à 6 postes sont vacants. « La situation n’est pas propre à Nantes, il manque 500 magistrats en France. L’État a promis un rattrapage mais former un magistrat nécessite 36 mois. »

En attendant, tous les services sont en souffrance… « Chacun en prend un peu plus, mais ça a une limite. Je peux vous assurer que les magistrats, les greffiers sont animés d’un sens du service public très élevé. »

Diligence

Rémi Le Hors a pour objectif notamment de réduire le délai des jugements de divorces. « Le délai actuel est de 11 mois. Il faudrait tomber à trois mois, cinq maximum. »

Meilleur accueil

Outre la signalétique, le président du TGI de Nantes entend « améliorer l’accueil du public pour que le justiciable dispose de toutes les informations possibles dès son entrée dans le bâtiment. L’idéal serait de transférer une partie des tâches des greffiers, et donc un peu de personnel, dans le bureau d’accueil du rez-de-chaussée. Il faudra alors agrandir cet espace. L’objectif serait de mener à bien ce chantier avant la fin 2016. »

Entretien complet à découvrir dans Presse Océan le 2 octobre.

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.