Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes La bourde de communication de De Rugy dans l'affaire Pénélope Fillon

1 31.01.2017 12:02 écrit par Lucie Beaupérin
Publier un bulletin de salaire sur les réseaux est une mauvaise idée : F. de Rugy en a fait l'expérience.

Publier un bulletin de salaire sur les réseaux est une mauvaise idée : F. de Rugy en a fait l'expérience.

archive PO/NB

Tel est pris qui croyait prendre. Le député écologiste, candidat à la primaire de la gauche (3,83% au premier tour) a publié sur Twitter la fiche de paye de ses collaborateurs. Avant de retirer son tweet malheureux...

L'affaire nous est rapportée par le journal Le Parisien ce matin, elle a été ensuite relayée par RTL et Europe 1. Si le tweet de François de Rugy a été effacé dès hier soir, des vigies du net en ont gardé copie.

Lundi soir, le député de Loire-Atlantique espérait sans doute montrer sa transparence comparé à celle de François Fillon. Il a publié le bulletin de salaire de ses collaborateurs en prenant soin de cacher leur identité avec un crayon.

Avec ce message : « ce soir avant de quitter le bureau, je signe les fiches de paye de deux de mes collaborateurs parlementaires. #PenelopeGate ».

Trop rapide

Sans doute a-t-il été trop rapide puisqu'il a omis de cacher le numéro d'INSEE. Les mêmes vigies ont ainsi pu récupérer les informations personnelles des employés du député. Et constater qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme. Mais surtout, révéler l'écart de salaire qu'il y avait en faveur de l'homme quand la femme avait travaillé davantage...

"Entre cet homme de 34 ans et cette femme de 52 ans, dont on ignore les missions, le « net à payer » démontre une inégalité criante de rémunération : 20 nets de l'heure pour lui, 15,1 euros pour elle", détaille le Parisien.

« Donc si vous êtes une femme cadre de 53 ans bossant 30 heures de plus qu'un homme cadre de 34 ans, vous êtes payée 10% de moins »... s'agace sur Twitter « Aeris22 ». Qui a interpellé le député sans obtenir de réponse.

Pour conclure, le journal parisien rappelle que "Lors du troisième débat de la primaire, François de Rugy était pourtant le seul candidat à avoir choisi une femme comme directeur de campagne et qu'il avait défendu la parité entre homme et femme dans toutes les instances de décision."

François de Rugy s'explique

L'autre conclusion, c'est qu'il vaut mieux éviter d'afficher la photo d'un bulletin de salaire sur Twitter.

Mais l'ex candidat à la Présidentielle en est bien conscient. "C'est une erreur de ma part d'avoir fait ça, ça m'apprendra à ne pas tweeter trop vite. Le mal est fait, même si j'ai rectifié, expliquait-il mardi après-midi. Cela n'enlève cependant rien à l'objectif de ce tweet."

Sur les missions de ses collaborateurs, il s'explique également : "Ils ne font pas le même travail. Mon collaborateur a une mission d'attaché parlementaire, qui l'oblige à se déplacer souvent et à lire et rédiger notamment, des textes de loi. Ma collaboratrice effectue davantage un travail de secrétariat, c'est mon assistante."

Commentaires (1)

Bourde ?
Quelscoop44 mer, 01/02/2017 - 14:07

Fanfan tu es passé à la télé et tu es content

Maintenant je t'ai demandé de ranger ta chambre et de laisser les grandes personnes travailler

Alors je te le redis il ne faut pas écrire même cela tu ne sais pas faire et tu passes une nouvelle fois pour ce que tu es !

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.