Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Plusieurs réactions suite à l'expulsion rue des Stocks

3 31.07.2014 20:11
Les membres du PCF nantais

Les membres du PCF nantais

Eric Cabanas

La section nantaise du PCT s'est exprimée par comuniqué sur les circonstances de l'expulsion de la rue des Stocks. Les communistes nantais "condamnent l’expulsion des personnes squattant rue des Stocks sans qu’aucune solution alternative d’hébergement ne leur soit proposée". L'absence de réponse de la part de la ville de Nantes et de la préfecture inquiète les membres du PCF Nantais : "Nous refusons ce cycle inhumain qui leur est imposé : squat- expulsion–squat- expulsion, après LU, le Radisson, et aujourd’hui Dalby."

La section nantaise de la ligue des droits de l'Homme a également réagi en début de soirée à l'expulsion de la rue des Stocks. Condamnant l'expulsion systématique comme réponse au problème de logement, la ligue est indignée du sort réservé à Nantes pour cette centaine de personnes, précaires et sans logis,  qui depuis plus de 18 mois, occupent des locaux vides et subissent à répétition les expulsions". Les membres de la ligue des droits de l'Homme attirent également l'attention des pouvoirs publics quant à la mise en place urgente de réponses adaptées et suffisantes pour le respect du droit à l'hébergement à Nantes et en Loire-Atlantique."

Hier, les forces de l'ordre sont intervenues dans la rue des Stocks, près du boulevard Ernest-Dalby, dans l'est de Nantes. 70 personnes ont été évacuées de bâtiments appartenants en partie à la mairie et à un promoteur privé. Sans solutions de relogement, une partie de ces occupants se sont rendues devant la préfecture, où ils demeurent en attendant une réponse de la part des autorités. 

Plus d'informations dans l'édition de Presse Océan du vendredi 1 aout.

Commentaires (3)

expulsion squat rue des stocks mise en danger des riverains
ocean44000 sam, 02/08/2014 - 23:24

j'habite dans le quartier et aujourd'hui je suis surpris ce samedi 2 août de voir une société spécialisée dans le désamiantage sécuriser les lieux où la mairie à fait démolir partiellement les logements squattés. Cela signifié que les riverains ont été mis en danger par une expulsion à la va vite et une démolition partiel sans vérifier les polluants existant. L'entreprise que j'ai vue ce jour tous les employés étaient avec une tenue d'isolation avec masque, ils vaporisaient un produit sur l'ensemble de la zone démolie et y construisaient une protection pour bâcher.
Je trouve cela très inacceptable car beaucoup de riverain utilise le parc de la moutonnerie avec leur enfant.
Quand pensez vous? Que font les journalistes pour creuser un peu ce sujet?

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.