Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

[VIDEO] Nantes Descendu de la grue, le père fustige "ces femmes qui gouvernent"

2 18.02.2013 21:32
Voir la vidéo

Serge Charnay est descendu de la grue ce lundi vers 18h20, sous les applaudissements de quelques personnes qui s'étaient déplacées pour le soutenir.

"Ces femmes qui nous gouvernent..."

"Ce qui m'énerve le plus c'est que la cause des papas n'est pas entendue et que les femmes qui nous gouvernent se foutent toujours de la gueule des papas et qu'il va falloir se battre beaucoup plus", a-t-il déclaré aux médias qui l'attendaient en bas de la grue.

"Ces bonnes femmes pensent que l’on ne peut pas changer une couche", indique-t-il aussi dans cette vidéo Presse Océan :

Des propos polémiques adressés aux ministres Christiane Taubira (Justice) et Dominique Bertinotti (Famille), laquelle les a jugés "dommageables pour la cause qu'il défend" : "Je déplore ces propos, je pense qu’il se déconsidère, qu'il rallume une guerre des sexes" a expliqué Dominique Bertinotti sur BFM-TV.

"Epuisé"

Après avoir passé quatre jours perché sur la grue jaune Titan, sur l'île de Nantes, Serge Charnay s'est dit "épuisé, mais ça n'a pas d'importance" : "Je ne suis monté que pour la cause des pères et absolument pas pour ma cause personnelle", a-t-il ajouté. 

Il s'est dit sans illusion concernant la garde de son fils et pense ne pas être près de le revoir.

"Ne descends pas"

Il avait annoncé qu'il descendrait après la réunion entre la ministre de la Justice Christiane Taubira et les associations de défense des droits des pères, qui a eu lieu plus tôt dans la journée, à 15h.

Interrogé à ce sujet, Serge Charnay a déclaré : "C'est un début comme l'a dit Mme Taubira, elle nous a promis d'autres réunions avec plus d'associations. Ceci dit, il y a un gros travail pour que ça avance."

Peu avant que Serge Charnay n'apparaisse devant les journalistes, plusieurs voix au bas de la grue s'étaient élevées pour le dissuader de descendre. "Ne descends pas, reste là-haut, ils vont te coffrer. On a besoin de toi, bon courage", ont crié ses soutiens.

Pour la suite, Serge Charnay affirme vouloir continuer son combat pour les droits des pères. Il sera présent mercredi à la manifestation qu'il a lui-même organisée à Nantes "pour les 6 ans et demi de (son) fils".

PO avec AFP

Commentaires (2)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.