Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Le ras-le-bol des commerçants à Bouffay

4 09.02.2013 07:48
Les revendications portent sur la baisse d’activité des commerces liée aux difficultés d’accès et à l’insécurité.

Les revendications portent sur la baisse d’activité des commerces liée aux difficultés d’accès et à l’insécurité.

Photo PO-Olivier Lanrivain

Difficulté d’accès, baisse d’activité ou insécurité. Ils veulent que les élus agissent pour redynamiser le quartier.

Pour les commerçants du Bouffay, « notre quartier fait la une des journaux uniquement pour ses agressions nocturnes et il devient de plus en plus difficile d’y accéder dans la journée ». Un double constat que tous déplorent, c’est pourquoi une pétition (une trentaine de commerces signataires) a été déposée en mairie.

Gilles Nicolas (adjoint au maire en charge de la tranquillité publique) les a reçus hier matin en mairie. « J’ai proposé aux commerçants la constitution d’un groupe de travail spécifique à leur quartier ». L'élu a aussi demandé « à la Police nationale de renforcer sa présence au Bouffay entre 2 h et 4 h ».

Plus d'informations ce samedi dans Presse Océan

Commentaires (4)

Rendez nous nos halles
Bretonne-Naoned sam, 09/02/2013 - 22:23

Je ne suis pas pour le retour des voitures, que je déteste et qui me le rendent bien. Mais je vous l'accorde, on n'est à l'abri de rien avec les cyclistes, qui se croient au tour de France et n'ont pour la plupart aucune notion de prudence.
Bref, en tant qu'habitante du quartier, je confirme. Beaucoup de débordements nocturnes au Bouffay, des fetards parfois limite, du bruit jusqu'à une heure très avancée de la nuit. A savoir que dès 20h on peut se faire agresser par des individus ayant déjà bien commencé leur soirée alcoolisée.
Les restaurateurs en ont ras le bol des gens très agités qui envahissent les trottoirs, jusqu'à pas d'heure la nuit (la cigarette étant interdite désormais à l'intérieur des bars).
Ya d'la vie, c'est sûr, mais parfois un peu trop, et une vigilance est nécessaire.
Enfin, je suis bien d'accord avec Mike, cette place du Bouffay toute vide, toute nue, toute minérale est d'une froideur et d'une tristesse à mourir. Nos halles nous manquent. Meme si elles n'étaient pas d'époque, leur coté médiéval était fort sympathique et s'inscrivait bien dans l'architecture du quartier. J'ai écrit un mail à ce sujet à M. Jossic mais n'ai eu aucune réponse. Je pense que là aussi il faudrait absolument une pétition dans le quartier afin de réclamer leur retour.

A Bretonne-Naoned
Mike_ sam, 09/02/2013 - 23:54

En réponse à Bretonne-Naoned - Rendez nous nos halles

Inutile d'écrire, d'envoyer des mails ou même des fax au élus municipaux. Ils ne répondent pratiquement jamais !
Quant au retour de la voiture, je ne les voyais pas dans les ruelles étroites du quartier mais dans les environs proches (entre Bouffay et Feydeau par exemple, avec la réouverture du Cours des 50 Otages).

Le désert urbain
Mike_ sam, 09/02/2013 - 12:06

Créer un groupe de travail c'est la solution de facilité et une manière de renvoyer tout le monde à ses problèmes en s'imaginant que d'autres organismes (la police par ex.) apportera une solution.
Alors que tout le monde sait que la meilleure réponse serait de ramener la circulation automobile dans le secteur et d'y remettre des stationnements. Pourquoi ne pas imaginer un parking sous la place du Bouffay ?
Et aussi, pourquoi ne remet-on pas les petites halles qui apportaient beaucoup de charme à cet endroit ?

Ce que messager comme Mike des Ponautes exprimaient de vérités.
Gilbert de Mont... sam, 09/02/2013 - 17:54

En réponse à Mike - Le désert urbain

Notre anticipation est ici confirmée de preuves. Il vaut mieux consacrer de l'argent à libérer la ville des barrages de la politique héritée de Jean - Marc! Vite une alternance municipale pour rouvrir le centre ville et détruire le gigantisme des pistes cyclables. 14 000 cyclistes en Août, le " bordel vert" va démontrer tout le totalitarisme autophobe! La révolte gronde. St Donation un collectif de riverains vient d'obtenir un ajournement de travaux! BRAVO résistez!

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.