Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Le romancier Daniel Braud publie "Le cri de la Madone" (interview)

0 07.10.2015 10:25
Le romancier nantais Daniel Braud

Le romancier nantais Daniel Braud

Photo Eric Perraud

Le romancier nantais Daniel Braud publie son cinquième ouvrage « Le cri de la Madone ». Il en raconte les coulisses.

Comment vous est venue l’idée ?
« Il se trouve que je suis allé visiter l’abbaye de Melleray, à la Meilleraye-de-Bretagne, au cours de l’été 2013. J’étais à cette époque à la recherche de l’inspiration pour un nouveau roman. La visite de cette abbaye m’a tout à coup fourni la clé, le sujet et le lieu de l’intrigue. J’avais gardé en mémoire un ouvrage écrit par Frédéric Lenoir et Violette Cabesos paru il y a une dizaine d’années, intitulé « la promesse de l’ange », un thriller passionnant et haletant qui, entre autres personnages, met en scène un moine de l’abbaye du Mont Saint-Michel et qui mêle habilement passé et présent. J’ai décidé, ce jour-là, que mon nouvel ouvrage se déroulerait dans le milieu religieux, et même pour partie dans le monastère de Melleray. Ainsi est né le projet du « cri de la Madone » qui n’a de commun avec « la promesse de l’ange » que de se dérouler, à travers les siècles, dans une abbaye ».
Pouvez-vous nous en faire un résumé ?
« Découverte fortuitement, à l’occasion de travaux dans l’église de Béré, dans les faubourgs de Châteaubriant, la précieuse chronique de l’abbaye cistercienne de La Meilleraye, dérobée lors de la mise à sac du monastère par les troupes révolutionnaires en 1792 intrigue une jeune attachée du patrimoine. Elle va tenter de dénouer les fils d’une tragique litanie mortifère perpétrée à l’encontre des moines du monastère à la suite de la disparition, au Moyen-Âge, d’une statuette de la Vierge qui a déchaîné des forces obscures à travers les siècles : lors de la fête des fous le jour de la Saint-Étienne au 13ème, d’une épidémie de peste dans le pays nantais au 17ème, du périple de Notre Dame de Boulogne à travers la France au 20ème.
Une tétrade de lunes rouges et une prophétie ancienne relatant l’élection de Pierre le Romain au Vatican font, de nos jours, peser une nouvelle menace sur la paisible communauté cistercienne. L’énigmatique missive en latin trouvée sur chacune des victimes dans les siècles passés sera-t-elle décodée à temps pour déjouer un nouveau meurtre ? La réponse est à lire dans l’épilogue du « cri de la Madone ».
Qu’est-ce qui vous plait dans l’écriture ?
Sans vouloir en rajouter sur le religieux, mécréant que je suis, le fait que j’écrive aujourd’hui tient pour moi du miracle… Scientifique et matheux de formation j’étais plutôt handicapé de la plume dans ma jeunesse et même bien plus tard. Il m’a fallu attendre ma cessation d’activité professionnelle pour découvrir le plaisir de raconter des histoires, de structurer ma pensée pour accoucher d’un récit cohérent et, je l’espère, intéressant, de la mise en scène de personnages qui, parfois, n’en font qu’à leur tête, et de la nécessaire recherche documentaire préalable. Bref, j’ai découvert sur le tard le plaisir de l’écriture.
Avez-vous une méthode de travail ?
« J’aime écrire tôt le matin pendant quelques heures, au moment où tout est calme et, me semble-t-il, propice à la création. Puis au fil de la journée, au gré de mon inspiration et de mon envie. Pour ce qui est de la construction d’un roman, après une phase de recherche documentaire souvent longue et détaillée, je me fixe des passages obligés, une sorte de squelette de l’histoire et je laisse ensuite aux personnages et à l’intrigue le soin d’évoluer dans des aventures que je n’avais pas forcément imaginées a priori. Si je devais prendre l’exemple du tour de France, je dirais que les villes-étapes sont connues, mais que le déroulement de la course n’est pas toujours celui qui était prévu ».
Vous faites partie des Romanciers nantais, qu’est-ce que cela apporte ?
« Au début de l’année 2013, j’ai découvert l’existence de l’association des romanciers nantais qui ont bien voulu m’accepter au sein de leur collectif. Pour le néophyte de l’écriture que je suis, la participation à des discussions informelles au sein de l’association m’a été précieuse en me faisant découvrir les subtilités et la complexité du monde de l’édition, de la distribution et de la diffusion des œuvres littéraires. Et puis, l’écriture étant par essence une activité individuelle et personnelle, mon adhésion à cette association m’a aussi permis de sortir de l’isolement propre à de nombreux écrivains et ouvert des perspectives nouvelles et insoupçonnées dans le domaine de la création littéraire, telle, par exemple, l’écriture de nouvelles proposées chaque année par le groupe dans un recueil collectif, une école de rigueur et de concision ».
Les dédicaces ?
« Je serai le 24 octobre en dédicace à l’espace culturel Leclerc de Saint-Nazaire, le 28 octobre à l’espace culturel Leclerc de Saint-Brévin, le 7 novembre à la librairie La Bulle à Nozay, le 15 novembre au salon Bibliopolis de Thouaré, un peu plus tard à la librairie Lise & Moi de Vertou. Probablement aussi à l’espace culturel Leclerc de Châteaubriant et dans quelques librairies nantaises ».

Le cri de la Madone - 2015. Éditions Ex Aequo. www.editions-exaequo.fr. Prix : 16 €

BIO EXPRESS
Né en 1948 à Fontenay sous Bois (94) l
BIBLIOGRAPHIE
Le crime de Lusanger - 2010
Il pleut sur Nantes - 2011
Le porte-plume du Corbu - 2012
La mine d’Abbaretz – L’exploitation de l’étain des Gaulois à nos jours - 2013
Le cri de la Madone - 2015

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.