Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Il y a 10 ans, la métropole inaugurait "officieusement" son zénith

0 02.12.2016 05:05
Placebo qui avait été le premier groupe étranger au zénith le 4 décembre 2006 est revenu lundi dernier, dix ans après

Placebo qui avait été le premier groupe étranger au zénith le 4 décembre 2006 est revenu lundi dernier, dix ans après

Photo PO - Nathalie Bourreau

Samedi 2 décembre 2006. Il y a tout juste dix ans. Nantes en scène inaugurait "officieusement" le zénith de Nantes métropole. A la demande de Jean-Marc Ayrault, ce sont les groupes nantais qui avaient le droit à la primeur de ce superbe édifice qui peut accueillir jusqu'à 9000 personnes. Les nombreux groupes régionaux n'en revenaient pas, surtout que la semaine suivante, c'étaient Placebo, Jean-Louis Aubert, Cali, Tool, Patrick Bruel, Laurent Voulzy et Francis Cabrel qui leur succédaient.

En dix ans, le zénith est devenue la troisième salle de spectacle française, derrière le zénith de Paris et l'Olympia. La salle nantaise avait d'ailleurs battu tous les records dès la première année avec 485 000 spectateurs. Elle continue d'attirer les plus grands groupes hexagonaux et internationaux. Mais elle a aussi attiré des meetings politiques, des rencontres sportives, le Dalaï Lama…

Avec une petite équipe de neuf personnes, le zénith de Nantes que préside Daniel Colling et dirige Denis Turmel est le vaisseau amiral de tout le grand ouest. C'est une vraie force d'attractivité pour toute la région. Et si certains craignaient que le zénith nantais fassent de l'ombre aux autres structures, elles en sortent au contraire renforcées aujourd'hui.

Plus d'infos dans notre dossier spécial de Presse Océan ce vendredi 2 décembre 2016

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.