Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Les apprentis dealers voulaient vendre de la drogue pour payer l'entrée

0 22.10.2017 12:09
Les policiers les ont interpellés samedi soir, près du Hangar à bananes, à Nantes

Les policiers les ont interpellés samedi soir, près du Hangar à bananes, à Nantes

Photo illustration PO

La petite bande de copains voulait se faire plaisir en soirée. Problème : l'un manquait d'argent de poche, un autre, intérimaire, de quoi se payer l'entrée du concert. 

Alors, vendredi soir, ils se sont dit qu'ils allaient acheter différents produits stupéfiants place du Commerce, à Nantes. Ils avaient pris avec eux une balance "pour ne pas se faire avoir".

Comment ils s'y sont pris ? "On a demandé à un mec, qui a demandé à un autre, qui a demandé à un autre", ont raconté les quatre jeunes gens aux enquêteurs.

Peu après, Ils sont arrivés au Hangar à bananes les poches gonflées de sachets de cannabis, de MDMA et encore d'ecstasy... "Moi, je comptais me faire un billet de 50 euros, pas plus ", a raconté l'un d'eux en garde à vue. 

Patatras. Une patrouille est passée par là. Et elle contrarié leurs projets. Devant les policiers, les apprentis dealers ont aussitôt reconnu avoir voulu revendre de la drogue. 

Au final, les copains n'ont rien vendu et ils ont fini la soirée en garde à vue.

Leur concert, ils l'ont manqué. Et pour la première fois de leur jeune vie (ils n'ont pas plus de vingt ans), ils seront jugés devant le tribunal correctionnel de Nantes, pour "détention" et "vente de produits stupéfiants". L'un d'eux rêvait d'intégrer l'armée. Une condamnation ne serait pas du meilleur effet pour prétendre intégrer ses rangs. 

 

 Lire Presse Océan lundi 23 octobre 2017

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.