Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Les braqueurs à la batte rouge devant les assises

1 24.02.2016 11:21
Le verdict est attendu vendredi.

Le verdict est attendu vendredi.

Photo archives PO

Accusés d'avoir braqué six automobilistes et quatre commerçants, deux Nantais âgés de 23 et 27 ans comparaissent depuis lundi devant la cour d'assises de la Loire-Atlantique.

Entre décembre 2013 et février 2014, le duo en manque de cash a multiplié les agressions pour dérober des voitures ou vider les caisses de supermarchés. Des vols parfois violents. Certaines victimes ont reçu des coups de batte de base-ball ou un jet de gaz lacrymogène en plein visage, extraits de l'habitacle de leurs véhicules manu militari. D'autres ont entendu la détonation d'un pistolet. Des coups de feu à blanc, tirés « pour faire peur ».

Ceux que les policiers nantais avaient baptisé les « braqueurs à la batte rouge » avaient notamment sévi dans deux Carrefour City, rue Jean-Jaurès à Rezé et quartier Procé à Nantes. Ils ont été interpellés à peine vingt jours après leur dernier coup.

Lundi, pour l'ouverture de leur procès qui doit se tenir jusqu'à vendredi, les deux accusés ont annoncé qu'ils reconnaissaient l'intégralité des faits qui leur sont reprochés.

« Très bons amis » dans la vie, ils ont fait connaissance « il y a six ou sept ans » par l'intermédiaire d'amis qui, comme eux, ont la particularité d'avoir été adoptés. L'un est né dans une favela au Brésil. L'autre en Colombie. Les deux connaissent de lourdes difficultés identitaires qui les ont conduits à rompre avec leur famille adoptive respective, à connaître la rue très jeune, des épisodes de violences et la justice, déjà.

Plus d'informations à lire ce mercredi 24 février dans Presse Océan ou nos éditions en ligne

Commentaires (1)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.