Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Les policiers expulsent les militants anti-NDDL du palais de justice

0 07.07.2014 21:47
Voir la vidéo

Une centaine de militants anti-aéroport et altermondialistes sont venus soutenir l'un des leurs qui comparait cet après-midi devant le tribunal de grande instance de Nantes.

Il est accusé d'avoir participé aux violences qui ont émaillé la manifestation contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, le 22 février dernier à Nantes. Des heurts violents avaient opposé les manifestants aux policiers et plusieurs blessés avaient été relevés de chaque côté. Trois manifestants, notamment, avaient été grièvement blessés à un oeil. De nombreuses destructions de mobiliers urbains et de bâtiments avaient également été déplorées.

Un an de prison a été requis contre le prévenu. Alors que le tribunal est parti délibérer, une cinquantaine de manifestants a envahi la salle des pas perdus du tribunal en scandant "Libérez notre camarade" et en frappant sur les vitres. Les CRS les ont évacués en faisant usage de gaz lacrymogène.

Le jeune homme de 24 ans a été condamné à 4 mois de prison ferme pour "vols" (de bouquins et de nourriture, pour 45€), pour "refus de se soumettre à des prélèvements" et pour participation à un attroupement avec arme" (il s'agissait d'une canne en bois), le 22 février.

Il a, en revanche, été relaxé du chef de "violences commises sur dépositaires de l'autorité publique" (il était soupçonné d'avoir jeté une bouteille sur les forces de l'ordre), le 22 février.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.