Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Les réactions après les violences dans les quartiers

1 24.07.2013 19:33
Photo PO

Photo PO

Après la folle fusillade à l'arme automatique survenue jeudi dernier, un homme de 22 ans retrouvé blessé par balle vendredi quartier Bellevue, la ville de Nantes a de nouveau été secouée par une vague de violences dans la nuit de lundi à mardi. A la clé, encore un mystérieux blessé par balle, deux frères poignardés à Bellevue, une bagarre à coups de cric de voiture en ville et une tentative de meurtre près du CHU de Nantes.

"Vidéo protection"
Julien Bainvel et les élus du groupe Ensemble pour Nantes ont tenu, dans un communiqué, à faire part de leur vive inquiétude face à la montée de l’insécurité.
"La ville est devenue le théâtre de violences gratuites, de règlements de comptes et d’agressions. [...]  Par ailleurs, Plus de 200 voitures ont été incendiées depuis le début de l’année. Et la police, las, de reconnaitre que ces actes sont causés par « irrespect des institutions ». [...] Les habitants de Nantes ne peuvent plus dormir tranquille de peur de retrouver leur voiture calcinée le lendemain. Ils sont exaspérés par ces pratiques et veulent être entendus."
Les élus de l'opposition "proposent la mise en place de la vidéo-protection, le retour des correspondants de nuit dans les quartiers, la sécurisation du réseau de transport public et le recentrage autour de leur mission de maintien du bon ordre, de la sûreté et de la sécurité publique de la police municipale (davantage sollicitée pour contrôler le stationnement)."

"Office de la tranquillité publique"
Pour Laurence Garnier (UMP), "il est urgent de redire que la sécurité est le premier fondement du vivre-ensemble. La liberté de chacun présuppose et demande que, d’abord, la sécurité soit assurée pour tous les citoyens". La candidate à l’investiture UMP aux municipales de Nantes propose dans un communiqué "en plus de la mise en place à titre expérimental, et sur des sites bien identifiés, d’un système de vidéoprotection, le renforcement des actions des brigades de contrôle nocturne, ainsi que la création à Nantes d’un office de la tranquillité publique, à l’image de ce qui se pratique à Toulouse."


"Notre soutien à la population"
De son côté le maire de Nantes, Patrick Rimbert (PS) condamne "fermement ces actes graces et leurs auteurs".
"Abbassia Hakem, Adjointe du quartier Bellevue est aux côtés des habitants depuis le début de ces violences. Elle rencontre les habitants, les associations et les commerçants qui contribuent au quotidien à la cohésion sociale et au bien vivre ensemble. Nous adressons tout notre soutien à la population de ces quartiers qui subit au premier chef les conséquences de ces actes et est légitimement inquiète. Nous travaillons étroitement avec la Préfecture et le Parquet pour leur permettre de vivre à Nantes le plus sereinement possible quel que soit leur quartier de résidence. Je tiens également à assurer ces habitants qu’ils ne sont aucunement assimilés à ces fauteurs de troubles isolés".

Commentaires (1)

Ça suffit !
Tatave mer, 24/07/2013 - 22:09

Oui, il est grand temps de trouver les bonnes solutions pour contrôler et enrayer cette envolée de la violence.
Il existe effectivement des moyens techniques efficaces qu'il serait temps de mettre en place si on veut avoir une ville sûre !
Alors : AU BOULOT !

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.