Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Les taxis de l’agglomération pourront-ils encore venir à Nantes ?

1 11.10.2014 06:30
Il y a environ 230 taxis dans l’agglomération nantaise et 135 à Nantes.

Il y a environ 230 taxis dans l’agglomération nantaise et 135 à Nantes.

Photo archives PO

Les taxis de l’agglomération pourront-ils encore venir à Nantes ? Le tribunal administratif étudie le dossier.

Mars 2011. La mairie de Nantes prend un arrêté municipal autorisant les taxis de l’agglomération à exercer à Nantes et non plus uniquement dans leur commune de rattachement. Une décision contestée depuis le début par le syndicat des taxis nantais, qui saisit le tribunal administratif. Le dossier a été étudié jeudi. 

Trois ans de procédure « pour interdire cet arrêté de réciprocité qui, dans sa forme actuelle, n’est pas conforme à la réglementation », explique Franck Ladurelle, président du syndicat. « Jeudi, le rapporteur public a abondé dans notre sens. Mais cela ne signifie pas que le juge suivra son avis », tempère-t-il. 

Plus d'informations ce samedi dans Presse Océan

 

Commentaires (1)

plus ringards
observateur44 sam, 11/10/2014 - 18:42

et corporatistes que ces chauffeurs de taxis...tu meures. Si les taxis de la périphérie ne peuvent charger des clients en centre ville (la gare), comment expliquer que les taxis nantais pourraient avoir le droit de charger des clients à Nantes Atlantique et demain, à NDDL ??? Tout cela relève d'un poujadisme auquel la Ville de Nantes et surtout la Métropole devraient mettre fin quitte à reconduire les mêmes dispositions si par hasard celles en vigueur étaient sanctionnées par le Tribunal Administratif; ou alors faire appel au Conseil d'Etat..

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.