Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Les voleurs lui brisent la cheville pour l’empêcher de les poursuivre

1 20.09.2017 12:26
Les deux suspects sont dans les geôles de l'hôtel de police de Nantes.

Les deux suspects sont dans les geôles de l'hôtel de police de Nantes.

Photo Presse Océan - Nathalie Bourreau

Il est 3 h 45 dans la nuit de mardi à mercredi, à Nantes, quand deux hommes s’en prennent à un passant, sur les pelouses du quai de Turenne, dans le centre-ville. Ils en veulent à son téléphone portable. Désagréable mais malheureusement classique pour une nuit nantaise.

La suite de l’affaire l’est beaucoup moins. Si l’hypothèse des policiers est la bonne, elle est même particulièrement inquiétante. Pour commettre leur méfait, les voleurs ne se contentent pas de menaces ou d’un coup avant de déguerpir comme ils le font d’ordinaire. Là non. Ils frappent à plusieurs reprises leur victime et sautent à pieds joints sur sa jambe droite, allant jusqu’à lui briser la cheville. « Vraisemblablement pour protéger leur fuite et empêcher la victime de les pourchasser », avance-t-on dans les couloirs de l’hôtel de police.

Deux suspects ont finalement été interpellés sur la place du Commerce, grâce au signalement fourni par un témoin. Âgés de 20 et 21 ans, ils sont priés de s’expliquer devant les enquêteurs.

Leur victime, un homme de 36 ans, a fini sa nuit au CHU pour soigner sa fracture ouverte.

Plus d'informations à lire dans Presse Océan jeudi 21 septembre 2017

Commentaires (1)

Les voleurs lui brisent la cheville...
Ramses44 mer, 20/09/2017 - 13:57

Bien entendu ses ordures seront rapidement relâchées et se présenteront (ou pas ?) devant la justice en comparution libre .... Il faut repenser totalement le principe de la garde à vue et ne plus accorder de sursis ou de peines de substitution... Il faut trouver un système de détention qui permette d'incarcérer toute la racaille sans que les problèmes de places disponibles n’interfèrent ... Il en va de la survie de notre société.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.