Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes L'escroc touchait le RSA et flambait au volant d'une Maserati

2 24.10.2014 14:49
Photo archives CO

Photo archives CO

Il touche le RSA et mène pourtant grand train. Cet homme de 27 ans est soupçonné d’avoir escroqué une dizaine de banques sur la région nantaise. Il a été interpellé mercredi, à Bassens, en Gironde, et mis en examen jeudi à Nantes pour escroqueries en récidive, falsifications de chèques et de documents administratifs, faux privés.


L’affaire commence en juin dernier quand une agence dépose plainte auprès de la compagnie de gendarmerie de Nantes. La banque se dit victime d’une cavalerie. Après enquête, les gendarmes découvrent que d’autres établissements ont subi le même sort. À chaque fois, les soupçons se portent sur un habitant de Thouaré-sur-Loire qui ouvre des comptes bancaires sous de fausses identités et y déposent des chèque en bois.
Avec l’aide des moyens de paiement remis par les agences, l’aigrefin dupe également deux particuliers lors de location de logement. Il en profite aussi pour se procurer une Maserati Granturismo, mais aussi des produits de luxe comme des parfums, du matériel hi-fi et informatique. Un joli butin saisi lors des perquisitions menées à son domicile. Au total, le préjudice est estimé à 100 000 € environ.

Le suspect avait été condamné pour des escroqueries en janvier dernier. Il a été placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Carquefou.

Commentaires (2)

Trop fort le mec!
canari44 ven, 24/10/2014 - 20:27

Après tout il y aussi des hauts placés qui trichent!
N'est pas le 1er ni ne sera le dernier.
C'est vraiment une minorité!
Généralement ils se font prendre au bout d'un certain temps!
Comme disait Mickael Douglas ds Wall Street:
"Greed is good".Isn't it?????

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.