Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Livreur détroussé sous la menace d'un couteau : 3 mois de prison

0 18.08.2017 20:22
Le prévenu était jugé ce vendredi en comparution immédiate.

Le prévenu était jugé ce vendredi en comparution immédiate.

Archives PO/Nathalie Bourreau

Le tribunal correctionnel de Nantes a condamné un jeune homme de 19 ans à 3 mois de prison ferme, ce vendredi après-midi. Le prévenu est reconnu coupable d'avoir détroussé un livreur sous la menace d'un couteau. Le tribunal a ordonné un mandat de dépôt. Le jeune homme a donc été conduit en prison à l'issue de l'audience.

Le 7 juillet dernier, vers 3 h du matin, un homme avait été victime d'un vol alors qu'il livrait une boulangerie sur l'île Beaulieu à Nantes. Le livreur, 43 ans, regagnait son véhicule quand un homme l'avait plaqué contre la carrosserie et menacé avec un couteau pointé sur son ventre. Pendant ce temps, un deuxième voleur en avait profité pour monter dans la cabine de la camionnette et dérober le sac à dos de la victime et son téléphone portable.

C'est ce dernier qui a trahi le prévenu. Mercredi matin, le jeune homme a été interpellé par la police à Saint-Sébastien-sur-Loire, dans le cadre d'une enquête sur des extorsions avec arme. Il avait le portable du livreur dans une de ses poches.

Lors de l'audience, le garçon, déjà condamné à 8 mois de prison avec sursis en février dernier (Ndlr : le ministère public a fait appel), a reconnu avoir participé au vol mais il nie avoir menacé la victime avec une arme. « Il n'y avait pas de couteau, a-t-il affirmé. Le chauffeur avait laissé la camionnette ouverte. Mon pote est monté dedans quand le chauffeur est entré dans la boulangerie. On n'a eu aucun contact, même pas une parole, avec lui. »

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.